« Sécurité et ordre public assurés »

Face au Covid-19, le canton de Berne a adapté l’engagement de ses organes de sécurité tout ...
« Sécurité et ordre public assurés »

Face au Covid-19, le canton de Berne a adapté l’engagement de ses organes de sécurité tout en précisant que l’ordre public est garanti

La police assure toujours son rôle malgré l'épidémie de Covid-19. (Image d'illustration) La police assure toujours son rôle malgré l'épidémie de Covid-19. (Image d'illustration)

« La sécurité et l'ordre public sont assurés » malgré l’épidémie de Covid-19 selon le canton de Berne. Le gouvernement l’a indiqué lundi dans un communiqué. Les organes de sécurité cantonales sont « fortement sollicités ». Lorsqu'il est question de sécurité, le télétravail n’est que rarement possible, indique le Conseil-exécutif. Plusieurs ajustements ont donc été réalisés afin de faire face en ce qui concerne notamment la police, l’exécution judiciaire ou encore l’encadrement en matière d’asile.

En cas d’intervention, ou pour prendre en charge des personnes en détresse, les mesures de distanciation sociale sont impossibles à respecter pour la police. Afin de palier à cette difficulté, « une planification à long terme a été élaborée. » ll doit garantir la continuité de l’engagement policier.


Prisons plus souples

Dans les prisons bernoises, depuis la mi-février, les personnes condamnées à des peines de moins de 30 jours qui sont en liberté et ne représentent pas de danger ne sont plus convoquées. Une interruption de l’exécution a également été attribuée « à toutes les personnes vulnérables en semi-détention ayant conservé un entourage social intact ». Deux quartiers d’isolation pour les contaminés ont été mis en place, un à Witzwil et l’autre à Berthoud.


Renvois suspendus

Enfin, dans le domaine de l’asile, il a été décidé de suspendre les renvois des personnes concernées. Ces dernières semaines, des dispositifs techniques de protection et l’application de normes d’hygiène plus strictes ont également été mises sur pied.

Le Care Team du canton procède par consultations téléphoniques. Quant aux guichets de l’Office de la circulation routière (OCRN), il est fermé. La centrale téléphonique reste toutefois ouverte. Les examens théoriques sont suspendus, tout comme les expertises de véhicules non utilisés pour des transports importants. En cas de première immatriculation ou de cession, l’expertise reste possible. /comm- jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus