Les stocks de bois sont au plus haut

Sécheresse et bostryche ont obligé de nombreuses coupes l'an dernier. Mais avec le coronavirus ...
Les stocks de bois sont au plus haut

Sécheresse et bostryche ont obligé de nombreuses coupes l'an dernier. Mais avec le coronavirus, les exportations sont quasi au point mort

La société ValForêt subit de plein fouet les perturbations sur le marché du bois. La société ValForêt subit de plein fouet les perturbations sur le marché du bois.

Les entreprises forestières ne savent plus quoi faire de leur bois. L’an dernier la chaleur, la sécheresse, les tempêtes et le bostryche ont forcé les bûcherons à procéder à de nombreuses coupes. Les stocks de bois sont importants, ils attendent souvent en forêt, ce qui nécessite de l'entretien. Impossible de les écouler pour l'heure : avec la crise du coronavirus, les exportations sont quasi à l'arrêt. La société ValForêt, qui gère le bois de plusieurs communes et bourgeoisies du Jura bernois, subit ces effets de plein fouet. Son président Claude-Alain Paroz détaille la situation : 

La demande est aussi en baisse sur le marché indigène. Il faut donc trouver d’autres activités afin d’occuper les équipes, et aussi d’écouler le bois. « Il faut savoir se réinventer », estime le président :

Dans ce contexte, l’union fait la force. La création de la société ValForêt fin 2017 offre un dynamisme et une réactivité qui font beaucoup de bien dans ce contexte particulier : 

Le bostryche figure aussi en tête des inquiétudes. Quelques bûcherons ont déjà observé du mouvement sur le terrain. Une présence d’insectes précoce qui pourrait annoncer une forte prolifération. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus