COVID-19 : on ne se bouscule pas pour la 4ème dose

Les personnes vulnérables, celles de plus de 65 ans et le personnel soignant peut, depuis deux ...
COVID-19 : on ne se bouscule pas pour la 4ème dose

Les personnes vulnérables, celles de plus de 65 ans et le personnel soignant peut, depuis deux semaines, recevoir une deuxième dose de rappel. Le public répond présent, mais moins que lors des campagnes précédentes

Les personnes ne faisant pas partie des catégories concernées devront attendre mi-novembre pour recevoir cette nouvelle dose. (Photo : KEYSTONE / Peter Klaunzer). Les personnes ne faisant pas partie des catégories concernées devront attendre mi-novembre pour recevoir cette nouvelle dose. (Photo : KEYSTONE / Peter Klaunzer).

Les Bernois sont encore demandeurs du vaccin contre le COVID-19, mais dans une moindre mesure. Le canton a ouvert, depuis deux semaines, la possibilité de recevoir une deuxième dose de rappel du sérum. Pour l’heure, les personnes vulnérables, celles de plus de 65 ans et le personnel de santé sont concernées par cette offre. Si jusqu'ici, les campagnes précédentes avaient bien marché, l'actuelle est un peu en-deçà. Environ 100'000 personnes se sont pour l'instant inscrites ou ont reçu leur injection. S’il se dit tout de même satisfait de ce chiffre, le porte-parole de la Direction bernoise de la santé Gundekar Giebel reconnaît que les attentes étaient supérieures à la réalité.

Pour Gundekar Giebel, ce qui compte, à l'avenir, c’est avant tout que les personnes intéressées puissent se vacciner lorsqu’elles le souhaitent. En attendant, dans le cadre de la campagne actuelle, la population (hors celle concernée jusqu'ici) devra patienter jusqu’à mi-novembre pour s’inscrire afin de recevoir la deuxième dose de rappel. /amo


Actualisé le

Actualités suivantes