Masques : quand la Confédération, les cantons et les communes s’en mêlent

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, la Confédération n’a pas prévu d’obligation ...
Masques : quand la Confédération, les cantons et les communes s’en mêlent

Pour lutter contre la propagation du Covid-19, la Confédération n’a pas prévu d’obligation générale de port. Cantons, communes et citoyens font face à leurs responsabilités

Les masques seront en vente dans les grandes surfaces dès lundi. (Image d'illustration) Les masques seront en vente dans les grandes surfaces dès lundi. (Image d'illustration)

Le port généralisé du masque n’a pas été rendu obligatoire par la Confédération. Malgré tout, la demande en ce petit bout de tissu est forte. Les cantons ont déjà reçu des autorités fédérales plusieurs livraisons pour un total de 21 millions de masques. Le canton de Berne s’est également activé de son côté. Une livraison de 110 tonnes de matériel de protection vient d’être finalisée, une autre suivra la semaine prochaine. Entre Confédération et canton, au final, qui fournit qui ? Pierre Alain Schnegg, directeur de la santé, des affaires sociales et de l'intégration du canton de Berne précise que l’apport cantonal est complémentaire et destiné uniquement aux professionnels de la santé :

La Neuveville achète 20'000 masques

Pour éviter la propagation du virus, les entreprises qui sortent de confinement lundi doivent prendre des mesures adéquates. La Confédération a renoncé à fournir à chaque citoyen un masque. Cela n’a pas empêché La Neuveville de prendre les devants. L’exécutif va offrir 20'000 masques à ses résidents comme l’explique le maire Roland Matti :

La Migros se dit prête

Pour la population qui ne bénéficie pas des largesses de sa commune, dès lundi, il sera possible d’acheter des masques à la Migros, Coop et Landi. La Confédération fournira un contingent d’un million de pièces par jour à ces commerces. Pour Tristan Cerf, le porte-parole de Migros, un afflux de clients pourrait se produire mais ne devrait pas poser de problèmes aux succursales :

Le prix des paquets de masque n’a pas encore été arrêté. À noter que Migros et Coop vendront également leur propres masques, mais exclusivement en ligne.


Pour qui le masque ?

Pour rappel, l’OFSP recommande le port du masque uniquement pour les personnes déjà infectées. La mesure permet de réduire le risque d’en contaminer d’autres. Au-delà, garder ses distances et se laver les mains restent les mesures les plus efficaces pour se protéger.

Les autorités indiquent également que dans les transports publics, lors de faibles affluences, il n’est pas nécessaire de porter un masque. Aux heures de pointe, par contre, la mesure fait sens.

Quant aux situations rencontrées dans les magasins, la Confédération note qu’il devrait être possible d’y garder une distance suffisante ce qui rend le port du masque superflu. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus