Berne revoit les finances cantonales à la baisse

La situation actuelle pousse le Conseil-exécutif à revoir ses prévisions budgétaires à la baisse ...
Berne revoit les finances cantonales à la baisse

La situation actuelle pousse le Conseil-exécutif à revoir ses prévisions budgétaires à la baisse pour 2020. Au lieu d’un profit, un déficit pouvant atteindre jusqu’à 300 millions de francs est prévu

Le canton prévoit finalement un déficit pour 2020. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne) Le canton prévoit finalement un déficit pour 2020. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne)

Les finances bernoises verront finalement rouge cette année. Le canton a présenté ce vendredi une révision du budget pour l’année en cours. Au lieu des 217 millions de francs d’excédents prévus, le Conseil-exécutif table sur un déficit pouvant atteindre 300 millions.

C’est évidemment la crise sanitaire qui va coûter cher au canton. Les recettes fiscales vont diminuer ces prochains temps en raison du ralentissement économique, mais ce n’est pas la seule explication. Il faut aussi y voir l’effet de la péréquation financière. Berne ayant eu une évolution financière favorable ces derniers temps, le montant que le canton touche dans le cadre de la péréquation fédérale va diminuer : 230 millions de francs en moins en 2020 par rapport à l’année précédente.

Cette situation est appelée à perdurer pour le Conseil-exécutif. Le gouvernement se refuse de prévoir les effets sur le long terme puisqu’ils sont compliqués à évaluer aujourd’hui encore. Seule estimation, pour 2021, avec un demi-milliard de francs en moins par rapport aux prévisions.

Le canton cherche une solution pour sortir de cette spirale. Il évoque deux pistes : des coupes drastiques ou une augmentation des impôts. Les autorités sont toutefois conscientes que ces deux propositions, dans le contexte actuel, ne passeront pas auprès de la population. Le Conseil-exécutif pense qu’il faut alors élargir le débat et trouver d’autres moyens pour que le mécanisme du frein à l’endettement soit respecté.


Autres décisions

Le canton a également fait le point vendredi sur les aides qu’il a mises en place pour soutenir l’économie. Il annonce par exemple que 1'500 emplois ont pu être maintenus dans des PME axées sur l’innovation grâce à son programme de soutien ciblé.

Le gouvernement bernois annonce en revanche qu’il refuse de participer à la prise en charge des loyers commerciaux régis par des contrats entre particuliers comme proposé par la ville de Bienne mi-mai.

Enfin, le Conseil-exécutif prévient qu’il n’y a désormais plus besoin de demander une dérogation pour organiser des manifestations. Il explique que les mesures annoncées mercredi par la Confédération rendre l’étude de ces demandes devient superflu. /comm-amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus