À la rencontre des touristes dans le Jura bernois

RJB est allé rencontrer les touristes présents dans le Jura bernois afin de comprendre ce qui ...
À la rencontre des touristes dans le Jura bernois

RJB est allé rencontrer les touristes présents dans le Jura bernois afin de comprendre ce qui les amène dans notre région et l’image qu’ils s’en font

Le Chasseral, haut lieu du tourisme régional. (Photo: archives) Le Chasseral, haut lieu du tourisme régional. (Photo: archives)

Des plaques d’immatriculation de tous les cantons ! Celui qui veut apprendre la géographie suisse n’a qu’à se placer au bord d’une route fréquentée : Argovie, Zürich, Soleure, Tessin et même les cantons romands. Les Helvètes sont restés en masse dans le pays durant les vacances d’été. De quoi se poser la question si le Jura bernois en a profité et ce qui attire les touristes dans notre région. Joël Regli est allé à leur rencontre sur notre territoire et il n’a pas eu besoin de beaucoup se déplacer pour les trouver.


Il y a pléthore

Première idée, se rendre au Chasseral pour être sûr de rencontrer un maximum de personnes. Mais depuis Tavannes, la route sera au final plus courte. La première rencontre se fait à Courtelary devant CHEZ Camille Bloch. Une famille fribourgeoise voyageant en camping-car se prépare à aller visiter la chocolaterie :

« A force de croiser des plaques bernoises on a compris »

Un peu plus loin, à Villeret, une famille argovienne est en route pour une randonnée sur le Chasseral. Le père de la friterie explique que la beauté de la nature les a amenés pour cette virée d’un jour sur les flancs de nos montagnes :

« Le Jura bernois c’est joli ! »

En continuant de cheminer le long de nos routes, sur le col du Mont-Crosin, rencontre cette fois avec un vététiste français qui vient du pays de Gex :

« C’est très agréable de rouler en VTT sur ces routes »

Enfin, en redescendant du Mont-Crosin direction le plateau des Franches-Montagnes, un couple soleurois en camping-car prend du repos bien mérité sur le ord de la route. Ils reviennent de deux semaines de vacances entre le Tessin, le Valais, la France et le canton de Vaud et ne comptent pas visiter la région :

« En route vers la maison »

La région souffre moins que les autres

De son côté, Jura bernois tourisme explique que notre région souffre moins des conséquences du Covid-19 que d’autres dans le pays. En temps normal, le Jura bernois accueille déjà près de 80% de touristes suisses, dont une grande partie germanophone comme l’indique Madeleine Pfäffli responsable communication à Jura bernois tourisme :

Madeleine Pfäffli explique encore que le Jura bernois est un territoire sur lequel les touristes passent principalement une journée, sans forcément y dormir, sauf en période de vacances. De fait, « venir de l’étranger pour passer un jour sur place ne vaut pas la peine ». /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus