Bienne investit dans son éducation

En début de séance mercredi soir, le Conseil de ville biennois s'est longuement penché sur ...
Bienne investit dans son éducation

En début de séance mercredi soir, le Conseil de ville biennois s'est longuement penché sur un dysfonctionnement de transmission d'informations à la Commission de gestion. L'ordre du jour finalement confirmé, le législatif a validé un crédit en faveur de la « Maison des langues pour enfants »

Le Conseil de ville biennois réunit de manière inédite à cause du coronavirus à la Maison du peuple. Le Conseil de ville biennois réunit de manière inédite à cause du coronavirus à la Maison du peuple.

Il s'en est fallu de peu mercredi soir pour que le Conseil de ville doive revoir totalement son ordre du jour. À cause de documents sur les affaires à traiter non complets et pas remis assez rapidement à la Commission de gestion, le président du parlement a proposé l'ajournement de trois points. Au cours d'un exposé très pointu, Leonhard Cadetg a expliqué que le règlement n'avait pas été suivi. Après des débats de près de 45 minutes, par 27 voix contre 24, les élus ont toutefois décidé de laisser les points concernés à l'ordre du jour. Il aurait été contre-productif de discuter d'autres éléments sans que le législatif ne s'y soit préparé a argué la majorité.


De l'argent pour l'éducation

L'échauffement passé, les parlementaires ont pris connaissance de divers rapports sur les activités de 2019, notamment pour la société CTS S.A, les TPB ou encore ESB. Les élus ont ensuite décidé d'octroyer un crédit de 659'000 francs en faveur du projet « Maison des langues pour enfants » pour la période 2021-2023. Son but est de permettre aux enfants ne parlant ni le français ni l'allemand de suivre des cours de langue avant leur entrée au jardin d'enfant. Une manière de donner les mêmes chances de réussir à tous dès leur plus jeune âge. Ce projet a été soutenu par l'entier des fractions du parlement et le vote a résulté d'une unanimité. Cédric Némitz, le conseiller municipal en charge de l'éducation, a rappelé que le projet est un des éléments de l'encouragement précoce aux langues :

Le climat pour jeudi

Le parlement n'a pas encore commencé de traiter le dossier du règlement sur le climat de la ville de Bienne. Pour rappel, en substance, ce texte vise à appliquer l'accord de Paris sur le climat au sein de la cité seelandaise. Sauf cas de force majeure, le législatif le passera en revue jeudi soir.


Libérer la vieille ville des véhicules

Enfin, une motion a été déposée par le popiste Peter Heiniger. Elle demande que le trafic routier soit interdit en vieille ville de Bienne. Le texte est largement soutenu par la gauche. Selon les motionnaires, sans trafic – à part pour les habitants et commerçants - le Bienne historique gagnerait en charme et en qualité de vie. Peter Heiniger indique en particulier quels sont les secteurs concernés :

Les délibérations du Conseil de ville reprennent jeudi, à 18h, toujours à la Maison du peuple. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus