Le canton de Berne serre la vis

Les manifestations de plus de 1'000 personnes sont interdites dès lundi dans le canton. Les ...
Le canton de Berne serre la vis

Les manifestations de plus de 1'000 personnes sont interdites dès lundi dans le canton. Les milieux sportifs sont également concernés par cette mesure,  justifiée par une situation « dramatique » selon les autorités

Le coup est dur à encaisser pour le HC Bienne, qui ne pourra plus remplir sa patinoire aux deux tiers jusqu'à nouvel avis. (photo : Jonathan Vallat) Le coup est dur à encaisser pour le HC Bienne, qui ne pourra plus remplir sa patinoire aux deux tiers jusqu'à nouvel avis. (photo : Jonathan Vallat)

Le canton de Berne se met au diapason des nouvelles mesures annoncées dimanche par le Conseil fédéral. Il va même encore plus loin et interdit dès lundi les manifestations de plus de 1'000 personnes. La Direction de la santé, des affaires sociales et de l’intégration du canton de Berne a mis au point un système de signalisation avec des couleurs - vert, jaune, orange et rouge - dans le but d’évaluer toutes les grandes manifestations sur la base des mêmes critères. On parle du nombre de cas dans le canton, du nombre de lits de soins intensifs occupés mais aussi de la charge de travail de l’équipe de Contact Tracing. Berne passe donc au rouge, et c'est logique selon le porte-parole de la Direction de la santé Gundekar Giebel. Il rappelle que le nombre de cas a triplé très rapidement dans le canton, et que les patients hospitalisés sont aussi de plus en plus nombreux.


Coup dur pour les grands clubs

Le sport est également frappé de plein fouet par cette nouvelle mesure. Les stades pouvaient à nouveau accueillir un grand nombre de spectateurs, soit deux tiers de leur capacité. Ils ne pourront plus dépasser les 1'000 personnes jusqu'à nouvel avis. Pas le choix, selon Gundekar Giebel :

C'est un coup dur pour le HC Bienne, qui a réagi dimanche par la voix de Stéphanie Mérillat. C'est l'incompréhension qui règne au sein du club selon la co-présidente du HCB, laquelle se sent prise «  à contre-pied  ». Stéphanie Mérillat s’est donné jusqu’à lundi pour analyser les conséquences de cette décision. 


« Hausse dramatique »

Les autorités cantonales ont utilisé des termes forts  dans leur communiqué diffusé dimanche après-midi. Ils évoquent notamment « une hausse dramatique du nombre de contamination ». Dramatique, un terme qui n'est pas exagéré selon Gundekar Giebel :

A noter que le canton n'a donné aucune indication sur la durée potentielle de cette nouvelle mesure. /oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus