Maintien des mesures en vigueur dans le canton de Berne

Le Conseil-exécutif a annoncé ce jeudi le prolongement des mesures jusqu’au 7 décembre. Il ...
Maintien des mesures en vigueur dans le canton de Berne

Le Conseil-exécutif a annoncé ce jeudi le prolongement des mesures jusqu’au 7 décembre. Il a ouvert la porte à un assouplissement des mesures d’ici deux à trois semaines si la situation s’améliore

Le Conseil-exécutif a prolongé les mesures actuelles jusqu'au 7 décembre. Le Conseil-exécutif a prolongé les mesures actuelles jusqu'au 7 décembre.

Pas d’assouplissement des mesures en vigueur dans le canton de Berne avant le 7 décembre. C’est ce que le Conseil-exécutif a annoncé ce jeudi en début d’après-midi en conférence de presse. S’il remercie la population pour son adhésion aux mesures, le gouvernement souligne que le nombre d’infections s’élève toujours à 450 personnes par jour en moyenne. La situation dans les hôpitaux n’est pas satisfaisante aux yeux des autorités cantonales : il y a actuellement 385 personnes hospitalisées, dont 73 sont aux soins intensifs, et 63 d'entre elles sont sous assistance respiratoire. Entre le 11 et le 18 novembre, ce sont 89 personnes qui ont succombé à la suite d’une infection au coronavirus. La situation est décrite comme « stable » par le Conseil-exécutif, qui renonce donc à prendre des mesures plus contraignantes.


Appel à la responsabilité de chacun

Le gouvernement rappelle à la population la nécessité de respecter les consignes sanitaires, notamment en limitant les contacts personnels. Ces mesures doivent permettre un retour à la normale le plus rapidement possible pour les autorités. Elles soulignent également la nécessité d’augmenter la capacité de test. Le canton lancera à cet effet une campagne vidéo fin novembre pour encourager la population à se faire tester au plus vite.

L’exécutif réexaminera la situation dans deux semaines. Il espère que certaines statistiques baisseront suffisamment afin de pouvoir assouplir les mesures d’ici la fin de l’année, comme : le taux d’occupation des lits d’hôpitaux, le nombre de cas et le taux de positivité. Si ces indicateurs sont en baisse, cela ouvrira les possibilités d’un retour à la normale. /comm-lfe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus