Budget accepté dans la douleur

Le Conseil de ville de Moutier a approuvé lundi soir un budget 2021 largement déficitaire. ...
Budget accepté dans la douleur

Le Conseil de ville de Moutier a approuvé lundi soir un budget 2021 largement déficitaire. La situation financière de la ville et le plan de redressement ont toutefois suscité des réactions

Le budget a été accepté par 24 voix pour et 16 abstentions. La commune de Moutier va au-devant d'années difficiles. Le budget a été accepté par 24 voix pour et 16 abstentions. La commune de Moutier va au-devant d'années difficiles.

Peu de discussions au final, mais une amertume certaine. Les élus de Moutier ont accepté lundi soir le budget 2021, déficitaire à hauteur de plus d’1,35 million de francs. Ils l’ont fait par 24 voix pour et 16 abstentions, principalement dans le camp antiséparatiste. Dans un même temps, le Conseil de ville a pris connaissance de la planification financière 2020-2025, qui vise l’assainissement des finances communales moyennant plusieurs mesures. Parmi celles-ci, une augmentation d’un point de la quotité d’impôts (de 1,94 à 2,04) dès 2023. En situation de découvert au bilan depuis le 1er janvier 2020, la commune de Moutier continuera à creuser en négatif jusqu’en 2023 selon la planification, avant d’entamer son redressement. « Pourquoi attendre pour agir ? Il n’est pas admissible de poursuivre une politique de l’autruche et ainsi accentuer encore ce découvert », a réagi René Wahli (Interface). Selon lui, les autorités, Conseil municipal et Conseil de ville confondus, ont raté ces dernières années le train de l’anticipation de mesures graduelles. « Aujourd’hui n’est plus le temps des tergiversations mais bien celui des mesures brutales induites par un manque flagrant de vision. Assumons notre part de responsabilité », a-t-il martelé.

La réaction de René Wahli :

Rappelons que la commune de Moutier a l’obligation légale de présenter un plan d’assainissement vu sa situation financière. Elle dispose d’un délai de 8 ans pour redresser la barre.


Serviettes hygiéniques dans les écoles

Les écoles de Moutier pourront mettre gratuitement à disposition des serviettes hygiéniques. La motion de Marina Zuber (PSA) a été acceptée. « Il s’agit-là de produits de première nécessité. Ils répondent à un besoin », a-t-elle défendu. Muriel Käslin (PLR) s’est interrogée sur la problématique. « Existe-t-elle véritablement dans une petite ville comme la nôtre ? Le système actuel, avec les infirmières scolaires, n’apporte-t-il pas satisfaction ? ». Des questions notamment alimentées par le montant de plus de 13'000 francs prévu pour l’installation de boîtes. Patrick Tobler (UDC) a quant à lui estimé que les directions d’école devraient avoir les mains libres pour traiter ce genre de problème. Au final et malgré ces remarques, le texte a été largement approuvé par 32 voix pour et 8 abstentions.


Ensemble Prévôtois dénonce

Deux motions urgentes ont été déposées lundi soir par les partis antiséparatistes. La première dénonce les messages de soutien émanant de communes jurassiennes en vue du vote du 28 mars 2021. Pour rappel, la ville de Delémont a fait imprimer des drapeaux jurassiens portant la mention « Moutier » le mois dernier. « Cette commune, tout comme ses élus, n’ont aucune compétence légale pour adresser un message, même symbolique, à la population prévôtois », relèvent les partis, qui évoquent une forme de pression. Et de demander à la Municipalité « de faire cesser toute ingérence actuelle ou future du canton du Jura, de ses communes et de ses politiciens ». La seconde motion déposée par Ensemble Prévôtois appelle encore une remise à l’ordre par les autorités, cette fois-ci des élus autonomistes qui partagent certains propos sur les réseaux sociaux. Notamment l’idée que seul un « oui » le 28 mars ramènera durablement la paix à Moutier.


Clément Piquerez premier citoyen

La composition du Bureau du Conseil de ville est connue pour 2021. Le jeune Clément Piquerez (Rauraque) occupera la présidence pour cette année particulière. Sa mission, il l'envisage avec sérénité. Et sa jeunesse n'a rien d'un problème selon lui :

Danila Sauvain (PSA) accède à la première vice-présidence du Conseil de ville, Morena Pozner (PSJB) à la deuxième vice-présidence. Philippe Chalet (PDC) et Francis Pellaton (Moutier à venir) ont été nommés scrutateurs. /oza

Le Conseil de ville en bref :

Les élus ont également :

- Accepté par 39 voix et une abstention une motion du PDC pour l’utilisation du Fonds communal pour l’efficacité énergétique dans le domaine de la mobilité.

- Accepté par 22 voix pour, 12 contre 6 abstentions une motion du PSA intitulée « Moutier s’engage pour meilleure transition école-métier ». Elle demande à la Municipalité de soutenir la création d’un projet local « LIFT », outil qui se veut un complément à l’orientation professionnelle et qui s’adresse aux élèves en situation de décrochage scolaire.

- Accepté à l’unanimité, considéré comme étant réalisé et classé une motion du PSA pour que Moutier se porte volontaire pour l’accueil de réfugiés en provenance du camp grec de Moria.



Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus