Le Conseil-exécutif veut des adaptations

Le gouvernement bernois approuve le renforcement des mesures anti-Covid annoncé mardi par le ...
Le Conseil-exécutif veut des adaptations

Le gouvernement bernois approuve le renforcement des mesures anti-Covid annoncé mardi par le Conseil fédéral. Il demande toutefois quelques modifications, notamment pour la culture et les restaurants

Selon Pierre Alain Schnegg, les restaurants doivent pouvoir rester ouverts jusqu'à 21 heures, comme c'est déjà le cas dans le canton de Berne. (Photo : archives) Selon Pierre Alain Schnegg, les restaurants doivent pouvoir rester ouverts jusqu'à 21 heures, comme c'est déjà le cas dans le canton de Berne. (Photo : archives)

Le Conseil-exécutif a salué mercredi dans un communiqué l'harmonisation des mesures de lutte contre le Covid-19 présentée la veille par le Conseil fédéral. Il est d'avis qu'un dispositif strict et uniforme est le seul moyen qui permettra de mettre fin à la stagnation, voire même à la légère hausse des contaminations. Reste que les propositions émises par les autorités fédérales, qui pourraient entrer en vigueur cette semaine et durer jusqu'au 20 janvier, nécessitent quelques adaptations selon le gouvernement bernois. En premier lieu dans le domaine de la restauration, déjà lourdement impacté par les dernières mesures sanitaires.


Restaurants : 21h au lieu de 19h

La proposition de fermer les restaurants à 19h n'est pas satisfaisante pour le Conseil-exécutif. Actuellement, les établissements ferment à 21h dans le canton de Berne. « Une fermeture à 19h ralentirait encore davantage l’activité économique. Par ailleurs, les restaurants devraient pouvoir ouvrir le dimanche pour tenir compte des séjours touristiques », défend-il.  Du côté des rassemblements privés, les autorités bernoises estiment qu'un nombre maximal de dix personnes au lieu de cinq doit être privilégié jusqu'au début du mois de janvier. La Confédération pourra alors décider d'un éventuel durcissement en fonction de l'état de la pandémie.


Une solution à part pour la culture

Le gouvernement bernois ne veut pas d'une interdiction générale de toute activité culturelle. La participation à des activités en petit nombre doit rester possible selon lui, dans le respect de plans de protection stricts.  Il se dit conscient que la culture « peut apporter un certain soulagement à la population dans les semaines à venir ».

Enfin, le Conseil-exécutif milite pour la réactivation des crédits Covid, qui avaient été instaurés lors de la première vague de la pandémie. /oza

La réaction du directeur de la santé Pierre Alain Schnegg :


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus