Être à l’écoute et rester optimiste

C’est ainsi que Barbara Schwickert résume les qualités nécessaires d’une conseillère municipale ...
Être à l’écoute et rester optimiste

C’est ainsi que Barbara Schwickert résume les qualités nécessaires d’une conseillère municipale à Bienne. La sortante dresse le bilan de ses douze ans passés à l’exécutif

Barbara Schwickert tire sa révérence après douze ans au Conseil municipal. (Photo: archives) Barbara Schwickert tire sa révérence après douze ans au Conseil municipal. (Photo: archives)

Le municipal de Bienne, c’est fini pour Barbara Schwickert. L’élue écologiste a terminé son dernier mandat. Au total, elle y aura passé douze ans  : Barbara Schwickert a commencé par le Conseil de ville, où elle a siégé pendant 15 ans. Elle a également été élue au Grand conseil bernois, avant d’entrer au Municipal, d’abord à la direction de la sécurité, puis aux travaux publics.  


Île de la Suze

Son meilleur souvenir  : l’inauguration du parc de l’Île de la Suze, en 2017. Un espace qui a d’ailleurs été récompensé plusieurs fois. Dans ses moins bons souvenirs, Barbara Schwickert regrette que le Conseil municipal ait souvent été obligé de suivre des programmes d’économies  : « C’était aussi très difficile pour l’administration, il a souvent fallu renoncer à des projets », confie-t-elle. 


Avenir

Barbara Schwickert continue dans le combat qui lui est cher  : l’écologie. La désormais ancienne conseillère municipale sera nommée directrice de l'association suisse « Cité de l'énergie » dès cet automne. Son département reste aux mains des Verts, puisque c’est Lena Frank qui va lui succéder. Quand on lui demande quels conseils elle donnerait à la nouvelle élue, Barbara Schwickert répond  : «  aucun  ! Elle va gérer ce poste à sa manière, et elle le fera très bien  !  ». /cbe

 Écoutez l’interview de Barbara Schwickert


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus