Epauler des acteurs touristiques

Le TalentisLAB va coacher les acteurs touristiques du Jura bernois dans le développement de ...
Epauler des acteurs touristiques

Le TalentisLAB va coacher les acteurs touristiques du Jura bernois dans le développement de projets

La nouvelle équipe du TalentisLAB avec Guillaume Davot, le directeur de Jura bernois Tourisme (deuxième depuis la droite). (Photo: TalentisLAB) La nouvelle équipe du TalentisLAB avec Guillaume Davot, le directeur de Jura bernois Tourisme (deuxième depuis la droite). (Photo: TalentisLAB)

Le TalentisLAB se déploie dans le Jura bernois et Bienne Seeland. Cette entité de coaching spécialisée dans l’accompagnement et le développement de projets touristiques avec d'anciens ou de nouveaux prestataires est active depuis 2016 dans le canton du Jura. Une enveloppe de 900'000 francs sur deux ans permettra de développer le champ d'action du laboratoire touristique dans la région. Pour la responsable du Talentislab, cet élargissement est positif, Emilie Moreau: 

« Ce type de réseaux permet d’être plus performant »

Une excellente nouvelle également pour Jura bernois tourisme qui dispose désormais d'une coach à mi-temps pour accompagner les porteurs de projets, qu'ils soient individuels et privés ou que ce soit des communes. Et il y a beaucoup de domaines dans lesquels TalentisLab peut apporter son soutien. Le directeur de Jura bernois Tourisme, Guillaume Davot:

Des possibilités de développement dans de nombreux domaines

« La pandémie est révélatrice de certains changements structurels dans le domaine du tourisme », explique Emilie Moreau, responsable du TalentisLAB. Selon elle, les prestaires doivent innover davantage. Ils repensent leurs structures, les remodèlent. Ainsi, le soutien du TalentisLAB est d’autant plus intéressant pour eux.

Emilie Moreau

Du côté de Jura bernois Tourisme, cette aide est la bienvenue, d'autant plus en cette période de pandémie, comme l'explique Guillaume Davot:

« Au printemps passé on sentait déjà venir le besoin de soutien »

Financé par la Confédération et les cantons, le projet se chiffre à un peu plus de 900'000 francs pour les deux premières années. Cette phase devrait ensuite être prolongée de deux ans, dès la fin 2021 avec une enveloppe similaire. /cka-lyg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus