Une nouvelle mesure et des exceptions pour entrer en France

Un test PCR négatif sera demandé à toute personne qui entre en France pour des motifs qui ne ...
Une nouvelle mesure et des exceptions pour entrer en France

Un test PCR négatif sera demandé à toute personne qui entre en France pour des motifs qui ne sont pas essentiels. D'après une source française, cela ne concernerait ni la route, ni le rail

Les voyageurs européens pourront toujours prendre la route pour se rendre en France, même sans test PCR, d'après les informations de nos confrères de Franceinfo (photo : archives). Les voyageurs européens pourront toujours prendre la route pour se rendre en France, même sans test PCR, d'après les informations de nos confrères de Franceinfo (photo : archives).

La France durcit les conditions d’entrée sur son territoire. Dès dimanche à minuit, les voyageurs européens qui veulent entrer dans l’Hexagone devront présenter un test PCR négatif réalisé 72 heures avant, au maximum. Cette nouvelle mesure annoncée jeudi soir par le président français Emmanuel Macron doit permettre de lutter contre la propagation du coronavirus. Mais des exceptions notables seront mises en œuvre.


Les voies aériennes et maritimes concernées, pas les routes ni le rail

La première exception concerne les travailleurs frontaliers. Ils pourront continuer à traverser la frontière pour exercer leur fonction. D’autre part, et d’après Franceinfo, le test PCR ne sera obligatoire que pour les voyageurs qui arrivent en France par voie maritime et aérienne. Les personnes qui se rendent en France en voiture ou en train ne seraient donc pas concernées. D’après Franceinfo qui s’est renseignée auprès du secrétariat d’état aux Affaires européennes, cela s’explique par la complexité du contrôle sur les routes et dans les gares. Un décret officiel est attendu samedi pour clarifier cette nouvelle mesure qui entrera donc en force dimanche à minuit. Notre radio a tenté de joindre différents acteurs qui n'ont pas pu lui apporter davantage de précisions pour le moment.

A noter que Paris avait déjà décidé le 14 janvier d’exiger un test PCR négatif aux voyageurs en provenance d’un pays extérieur à l’Union européenne. /mle


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus