Le canton de Berne révise l’ordonnance sur les cas de rigueur

Le Conseil-exécutif facilite l’octroi de l’aide aux cas de rigueur pour les entreprises qui ...
Le canton de Berne révise l’ordonnance sur les cas de rigueur

Le Conseil-exécutif facilite l’octroi de l’aide aux cas de rigueur pour les entreprises qui tiennent une comptabilité par secteurs. Il propose également la réactivation des crédits COVID-19. L’ordonnance révisée entrera en vigueur ce jeudi

Le Conseil-exécutif a révisé l'ordonnance cantonale du 18 janvier 2021 sur les cas de rigueur. (Photo : Georges Henz/archives). Le Conseil-exécutif a révisé l'ordonnance cantonale du 18 janvier 2021 sur les cas de rigueur. (Photo : Georges Henz/archives).

Le canton de Berne veut rendre l’aide aux cas de rigueur plus accessible. Dans un communiqué transmis mercredi, le Conseil-exécutif a annoncé la révision de l’ordonnance cantonale. Une modification touche notamment les entreprises qui tiennent une comptabilité par secteurs, soit les sociétés qui disposent de plusieurs activités. Celles-ci peuvent demander une « aide pour cas de rigueur pour une partie de leurs activités », précise le communiqué. Avant la révision, les secteurs devaient représenter plus de 50% du chiffre d’affaires de l’entreprise. Le seuil a été abaissé à 25%. L’ordonnance cantonale révisée entrera en vigueur ce jeudi.

Le Conseil-exécutif a également proposé à la Confédération de réactiver les crédits COVID-19 pour les moyennes et grandes entreprises. Selon lui, « les soutiens prévus par le programme d’aide aux cas de rigueur » ne suffiront pas pour répondre à la demande des grandes entreprises. Le canton souhaite donc que les contributions à fonds perdu soient réservées aux PME. Pour les entreprises de plus grande envergure, le Conseil-exécutif demande la réactivation rapide des crédits COVID-19.

Le canton a été sollicité pour l’aide aux cas de rigueur. Jusqu’à ce mercredi, l’exécutif cantonal a reçu 371 demandes. Parmi elles, 113 ont été traitées dont 100 ont reçu une réponse positive. Près de 6 millions de francs ont été alloués pour les cas de rigueur, précisent les autorités. /comm-nmy


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus