Stratégie Covid-19 : Berne espérait mieux

Le Conseil-exécutif a réagi aux assouplissements validés par le Conseil fédéral ce mercredi ...
Stratégie Covid-19 : Berne espérait mieux

Le Conseil-exécutif a réagi aux assouplissements validés par le Conseil fédéral ce mercredi. S'il se réjouit de la réouverture des magasins et musées, il estime que la situation pandémique aurait permis une exploitation contrôlée des restaurants

Le gouvernement bernois a réagi mercredi aux nouvelles décisions du Conseil fédéral. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne) Le gouvernement bernois a réagi mercredi aux nouvelles décisions du Conseil fédéral. (Photo: Manuel Stettler - canton de Berne)

Le Conseil-exécutif a pris connaissance de l’assouplissement progressif du dispositif anti-pandémie décidé par le Conseil fédéral. Dans un communiqué diffusé mercredi, il se félicite de la réouverture des magasins et des musées ainsi que des assouplissements dans le domaine sportif. Le gouvernement bernois estime cependant que la baisse du nombre de contaminations aurait permis une réouverture prudente des établissements de restauration, au moins les terrasses, et un relèvement du nombre maximal de participants à des manifestations privées, à condition de respecter des mesures de protection strictes. « Le Conseil fédéral aurait pu relever à dix le nombre maximum de personnes pouvant participer à une réunion privée, étant donné que les familles qui ont trois enfants ou plus sont de fait isolées puisqu’elles ne peuvent rencontrer personne », note-t-il.


Adaptations pour les rassemblements

Le Conseil fédéral ayant décidé d’autoriser de nouveau les rassemblements de quinze personnes au plus, le gouvernement bernois va modifier ces prochains jours l’ordonnance cantonale et relever de cinq à quinze personnes le nombre de personnes pouvant participer à une manifestation politique ou civile. Cette harmonisation vise à garantir une mise en œuvre simple et cohérente de la réglementation par la Police cantonale. Dans les semaines à venir, le Conseil-exécutif se prononcera sur des assouplissements éventuels aux dispositions de lutte contre le coronavirus dans les domaines de l’exécution judiciaire et de l’éducation. Les mesures et leur prolongement éventuel sont examinés à la lumière de l’évolution épidémiologique.


Compensation

Le Conseil-exécutif a par ailleurs adapté l’ordonnance cantonale sur les cas de rigueur, comme il l’a annoncé la semaine dernière. À partir du 25 février, les entreprises qui ont déménagé dans un autre canton entre le 1er octobre 2020 et la date de dépôt de leur demande peuvent elles aussi solliciter une aide pour cas de rigueur dans le canton de Berne. Le gouvernement inclura dans la compensation financière les jours du mois de mars pendant lesquels les entreprises resteront fermées suite à une décision des autorités. Les entreprises qui ont déjà déposé une demande de soutien immédiat en raison d’une fermeture décidée par les autorités recevront automatiquement l’indemnité pour les jours de fermeture supplémentaires en même temps que l’aide pour cas de rigueur, sans avoir à en faire la demande.

On le rappelle, le Conseil-exécutif a approuvé un crédit-cadre de 207,9 millions de francs pour atténuer les cas de rigueur, dont 67,4 millions seront à la charge du canton de Berne. /comm-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus