L'ordonnance Covid-19 a été adaptée

Le Conseil-exécutif salue les allègements annoncés le 14 avril par le Conseil fédéral. Il adapte ...
L'ordonnance Covid-19 a été adaptée

Le Conseil-exécutif salue les allègements annoncés le 14 avril par le Conseil fédéral. Il adapte son ordonnance en conséquence, avec quelques nuances

Le masque reste indispensable selon les autorités, même lors de manifestations extérieures. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron). Le masque reste indispensable selon les autorités, même lors de manifestations extérieures. (Photo : KEYSTONE / Laurent Gillieron).

Les assouplissements des mesures sanitaires entrent en vigueur ce lundi. Le canton de Berne a décidé d’adapter son ordonnance Covid-19 en conséquence, il l’a fait savoir dans un communiqué diffusé vendredi soir. Dans l’ensemble, le Conseil-exécutif se calque sur les annonces du Conseil fédéral, avec quelques nuancnes toutefois.


Jusqu'à 50 personnes par établissement
Avec l’ouverture possible des terrasses, le Conseil-exécutif a remis en vigueur les dispositions sur les établissements de restauration qui avaient été suspendues. Elles concernent en particulier la collecte des coordonnées de la clientèle. Le Conseil-exécutif procède cependant à deux modifications : il relève à 50 le nombre de personnes pouvant être accueillies simultanément dans un établissement de restauration. De plus, comme les établissements de restauration sont autorisés à rouvrir leurs espaces extérieurs, la vente de nourriture et de boissons à consommer sur place est de nouveau permise sur les marchés.

A noter encore que l’aide aux cas de rigueur dans la restauration reste en vigueur pour les 28 prochains jours, même si certains pourront rouvrir leurs terrasses.


Manifester : « un droit fondamental »
En décembre dernier, le Conseil-exécutif avait limité à 15 le nombre de personnes autorisées à participer à une manifestation politique ou civile. Le Conseil fédéral maintient cette limite pour les rassemblements de personnes dans l’espace public. En revanche, il assouplit la règle applicable aux manifestations organisées avec du public, pour lesquelles jusqu’à 100 personnes peuvent se réunir à l’extérieur, mais à des conditions strictes comme l'obligation de s’asseoir ou l'interdiction de consommer. Reste que selon le Conseil-exécutif, la liberté de manifestation est un droit fondamental. Il a donc décidé, en conformité avec les dispositions du Conseil fédéral, d’autoriser un plus grand nombre de participants. Ainsi, 100 personnes au plus au lieu de 15 pourront être présentes à une manifestation politique ou civile. Le port du masque reste obligatoire.

Dans les écoles, le port du masque reste pour l’instant obligatoire à partir de la 7e année Harmos. Le gouvernement bernois indique qu'il analysera la situation avec attention et espère pouvoir assouplir cette mesure dès que la situation le permettra. La mise en place de tests dans les écoles pourrait avoir une influence.


Vaccination accélérée en pharmacies

Le Conseil-exécutif a par ailleurs autorisé la vaccination par les assistantes et les assistants en pharmacie. Ils auront été formés au préalable et seront supervisés. Un moyen d’accélérer la vaccination dès que les nouvelles doses seront disponibles. /comm-oza


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus