Les tests deviendront bel et bien payants dans dix jours

Le Conseil fédéral maintient son cap : la gratuité des tests ne sera pas prolongée au-delà ...
Les tests deviendront bel et bien payants dans dix jours

Le Conseil fédéral maintient son cap : la gratuité des tests ne sera pas prolongée au-delà du 10 octobre, avec certaines exceptions. Sa conférence de presse est à suivre sur cette page

Le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset. (Photo : archives KEYSTONE / Anthony Anex). Le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset. (Photo : archives KEYSTONE / Anthony Anex).

Les tests rapides pour détecter le Covid-19 deviendront payants au-delà du 10 octobre. Le Conseil fédéral n'a pas cédé vendredi sur ce point. La collectivité n'a pas à payer ces coûts pour les personnes qui ne veulent pas se faire vacciner.

Après avoir consulté les cantons, les partenaires sociaux et d'autres milieux, le Conseil fédéral a décidé de maintenir son cap : la gratuité des tests ne sera pas prolongée au-delà du 10 octobre comme l'auraient souhaité plusieurs milieux ainsi que des commissions parlementaires.

Les moyens financiers de la Confédération doivent être mis au service de la stratégie pour mettre fin à la pandémie. Les coûts élevés des tests ne doivent plus être à la charge du grand public. La majorité des cantons a soutenu cette position.

La conférence de presse avec le conseiller fédéral en charge de la santé Alain Berset est à suivre en direct vidéo ci-dessous :

Exception pour les jeunes

Les tests resteront en revanche gratuits pour certains groupes. Les personnes qui ont reçu une dose de vaccin et sont de fait privé de certificat, pourront profiter de la gratuité des tests rapides antigéniques et tests PCR salivaires groupés jusqu'à la fin novembre. Et le dépistage pour toutes les personnes de moins de 16 ans restera gratuit.

La Confédération prendra en outre à sa charge les coûts de la délivrance de certificats Covid pour les tests répétés. Il s'agit d'inciter à poursuivre ces tests sans que le canton ou l'entreprise qui ont décidé de les organiser aient à supporter ces coûts. Une période de transition est à prévoir jusqu'à ce que tous les laboratoires et les cantons aient changé leurs processus.


Facilité pour les vaccinés étrangers

Enfin, toutes les personnes qui ont reçu un vaccin approuvé par l'Agence européenne des médicaments (EMA) pourront demander un certificat Covid en Suisse si elles en ont besoin. Une plateforme électronique centralisée sera créée pour faciliter ces démarches. Les cantons n'auront plus besoin de mettre en place de telles plateformes.

Ce portail sera en service le 11 octobre. La période transitoire pour faire valoir d'autres attestations de vaccination sera prolongée jusqu'au 24 octobre. /ATS-gtr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus