Dans les dossiers : l’éolien dans le vent

S’opposer à des projets éoliens pourrait devenir plus difficile à l’avenir. C’est en tout cas ...
Dans les dossiers : l’éolien dans le vent

S’opposer à des projets éoliens pourrait devenir plus difficile à l’avenir. C’est en tout cas la volonté de la ministre de l’environnement, Simonetta Sommaruga. De quoi inquiéter les milieux qui luttent contre la construction de turbines sur nos crêtes ?

Michel Fior, président de Paysage Libre BEJUNE, est venu nous expliquer ce que la décision de Simonetta Sommaruga, quant à l'opposition à l'éolien, changerait pour le futur ce mercredi matin. Michel Fior, président de Paysage Libre BEJUNE, est venu nous expliquer ce que la décision de Simonetta Sommaruga, quant à l'opposition à l'éolien, changerait pour le futur ce mercredi matin.

L’énergie éolienne peut avoir le vent en poupe. La semaine dernière, la NZZ am Sonntag révélait que la ministre de l’environnement, Simonetta Sommaruga, comptait prendre une décision qui rendrait plus difficile l’opposition à de nouveaux projets. À l’avenir, il ne serait plus que possible de s’opposer une seule fois à un projet jugé prioritaire. Tous les volets d’un dossier considéré comme nécessaire à la transition énergétique (plan d’aménagement, permis de construire, octroi de concession, etc.) seraient regroupés en un seul paquet. Les opposants n’auraient donc plus qu’une seule possibilité de s’y opposer à l’avenir.

Ce serait une rupture avec la situation qu’on connait actuellement, où les recours peuvent s’accumuler. L’objectif est aussi de permettre d’accélérer les procédures. Michel Fior, président de Paysage Libre BEJUNE, une association qui a déjà milité contre la construction d’éoliennes dans l’Arc jurassien, nous dit ce que cette décision changerait pour les oppositions futures :

/amo


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus