Le Conseil de ville approuve l’acquisition de nouveaux terrains à Bienne

Le parlement de la cité seelandaise s'est réuni pour la dernière fois de l'année mercredi au ...
Le Conseil de ville approuve l’acquisition de nouveaux terrains à Bienne

Le parlement de la cité seelandaise s'est réuni pour la dernière fois de l'année mercredi au Palais des Congrès. Il a notamment été question de contrats de prestations avec différentes institutions régionales et de l’achat d’une grande parcelle à Boujean

Pour sa dernière séance de l'année 2021, le Conseil de ville de Bienne s'est retrouvé au Palais des Congrès. Pour sa dernière séance de l'année 2021, le Conseil de ville de Bienne s'est retrouvé au Palais des Congrès.

C’est en musique que la dernière séance de l'année du Conseil de ville de Bienne a commencé mercredi soir. Un ensemble de cinq musiciens du Théâtre Orchestre Bienne Soleure a interprété plusieurs morceaux pour le plus grand plaisir des élus. Les Conseillers de ville se sont ensuite penchés sur les dossiers du jour dont le renouvellement de trois contrats de prestations avec trois institutions de Bienne et région pour un montant total de 1'164'000 francs. Il a aussi été question de l’achat d’une parcelle appartenant au canton de Berne.


Achat d’une parcelle de 12'000 m2

Le Conseil de ville a accepté à l’unanimité l’achat d’une parcelle de plus de 12'000 m2 à Boujean pour 12'068’800 francs. Il s’agit d’une des dernières grandes parcelles dans la cité seelandaise. Le terrain est affecté à la zone mixte A et se trouve en zone à bâtir 4. La zone mixte A permet notamment la construction de logements, de bâtiments et d’installations publics, ainsi que la présence d’entreprises n’émettant pas de nuisances, actives dans l’industrie ou les services. La zone à bâtir 4 permet la construction de bâtiments à quatre étages, plus un attique. Les Biennois se prononceront en votation sur cet achat le 13 février 2022. Silvia Steidle, conseillère municipale en charge des finances nous explique en quoi cet achat est important.

Entretien avec Silvia Steidle, directrice des finances 

A noter encore que les élus biennois ont ratifié une convention d’échange de terrains avec compensation de valeur avec le canton de Berne. Cela concerne 9642 m2 dans les Champs-de-Boujean que la cité seelandaise va acquérir à hauteur de 3’838 830 francs.


Les contrats de prestations

Les élus biennois ont accepté à une large majorité de suivre le Conseil municipal et ils ont renouvelé les contrats de prestations et les subventions pour une durée de quatre ans (01.01.2022-31.12.2025) avec l'Association du parc zoologique de Bienne, la Société de protection des animaux Bienne-Seeland-Jura bernois et la Fondation Colonie des cygnes. Cela concerne un montant total de 1'164'000 francs.

Dans le détail, le parc zoologique recevra 120'000 francs de subventions annuelles. Il propose un accès gratuit aux visiteurs mais aussi des formations pour les personnes effectuant un apprentissage de gardiens d'animaux avec orientation « animaux sauvages ». A noter que l'an dernier le nombre de visites a été en forte hausse.

La Société de protection des animaux basée à Orpond a subi la pandémie de Covid-19 de plein fouet. Le refuge le Rosel a dû être fermé durant plusieurs mois et les revenus réalisés par les animaux accueillis en pension durant les vacances ont chuté de 50%. La SPA recevra une subvention annuelle de 90'000 francs. 

Enfin, la Fondation Colonie des cygnes. Véritable institution à Bienne recevra 81'000 francs par an durant quatre ans. L'année dernière, elle a enregistré une chute des dons et des coûts non prévus ont également généré des frais supplémentaires. La fondation se trouve dans une situation tendue concernant les liquidités. En 2020, 285 oiseaux sauvages ont été́ confiés à la fondation, dont la majorité́ a été́ sauvée et relâchée dans la nature en collaboration avec des organisations de protection de la nature.

La prochaine séance du Conseil de ville se tiendra le jeudi 20 janvier. /sbo


Actualités suivantes

Articles les plus lus