A Moutier, des élections au goût d'inédit

Treize sièges au Conseil de ville seront en jeu le 13 février lors d'élections libres à Moutier ...
A Moutier, des élections au goût d'inédit

Treize sièges au Conseil de ville seront en jeu le 13 février lors d'élections libres à Moutier. Un véritable défi pour le bureau de vote sachant qu'il existe près de 4'400 candidatures potentielles

La législatif prévôtois fonctionne avec 28 membres au lieu de 41 depuis l'été dernier. (Photo : Georges Henz). La législatif prévôtois fonctionne avec 28 membres au lieu de 41 depuis l'été dernier. (Photo : Georges Henz).

Moutier s’apprête à vivre des élections pour le moins particulières. Le 13 février seront élus 13 nouveaux conseillers ou conseillères de ville au système majoritaire, des élections libres organisées suite à la démission en bloc de quasiment tous les élus antiséparatistes en juin dernier. Un tel genre d'élection, pour repourvoir autant de sièges dans un législatif communal - 13 sur 41 -, est très certainement une première dans la région, peut-être même au niveau Suisse. Car qui dit élection libre dit liberté quasi-totale : tout le monde peut voter pour tout le monde, qu’il soit candidat ou non. La seule obligation étant que les noms inscrits sur les bulletins de vote figurent au registre électoral. C'est donc une tâche monumentale qui attend les membres du bureau de vote le 13 février comme le concède le chancelier de Moutier Christian Vaquin. Un dispositif informatique spécial a dû être mis en place :

Les électrices et électeurs ont un rôle à jouer pour faciliter la tâche lors du dépouillement. Evidemment en évitant les votes farfelus, mais Christian Vaquin leur demande aussi d'être le plus précis possible lors du remplissage des bulletins :

Et attention aux farces de mauvais goût : une personne élue est sur le principe obligée d’accepter sa nomination. Elle pourra la contester, mais sur la base d’un motif d’excuse qui devra être jugé crédible par le Conseil municipal :

C’est donc un suspense total qui plane à Moutier. Quelques candidats sérieux se sont déjà mis en avant, par exemple via les réseaux sociaux. Le comité Moutier Ville Jurassienne a également communiqué à ses sympathisants une liste d’une dizaine de militants motivés à intégrer les rangs du Conseil de ville. Les partis, eux, sont en retrait, à l’exception peut-être des Verts du Jura bernois qui présentent un candidat. A relever encore que ces nouveaux élus ne siègeront finalement que quelques mois. Les élections municipales officielles à Moutier auront lieu au mois de novembre, avec le renouvellement de l’ensemble des autorités. /oza


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus