Pascal Bord dirigera le Conseil de ville de Bienne

Pascal Bord a été élu jeudi soir à la présidence du législatif biennois. L’élu du parti radical ...
Pascal Bord dirigera le Conseil de ville de Bienne

Pascal Bord a été élu jeudi soir à la présidence du législatif biennois. L’élu du parti radical romand siège au Conseil de ville depuis 2013. Entretien avec Pascal Bord

Pascal Bord a été élu président du Conseil de ville de Bienne jeudi soir. Pascal Bord a été élu président du Conseil de ville de Bienne jeudi soir.

Une élection sans embûche pour Pascal Bord. Le radical romand a été élu, à l’unanimité, jeudi soir à la présidence du Conseil de ville de Bienne par ses collègues. Il s’installera au perchoir lors de la prochaine séance, soit le 19 mai. Il dirigera les débats entre mai 2022 et août 2023. Nous avons tendu notre micro à Pascal Bord quelques minutes après son élection.

Entretien avec Pascal Bord

Pascal Bord succède à la socialiste Salome Strobel qui était en fonction depuis janvier 2021. Il sera secondé par le Vert Benedikt Loderer (premier vice-président) et l’UDC Olivier Wächter (deuxième vice-président), tous deux nouveaux arrivants au Bureau du Conseil de ville. Il pourra également compter sur les deux scrutateurs qui se représentaient à leur succession : la socialiste Susanne Clauss et le représentant des Confédérés Hugo Rindlisbacher.


Les membres biennois du CAF sont connus

L’élection des onze membres biennois au Conseil des affaires francophones de l’arrondissement de Bienne (CAF) a été très rapide. Pas de changement en ce qui concerne les trois représentants du Conseil municipal. Les sièges seront occupés par Silvia Steidle, Glenda Gonzalez Bassi et Erich Fehr. Les huit personnes proposées par les groupes ont également été élues à savoir : Pascal Bord (PRR, sortant), Monique Esseiva-Thalmann (Le Centre, sortante), Maurice Paronitti (PRR, sortant), Ariane Tonon (Les Verts, sortante), Julien Brault (UDC), Renaud Lieberherr (PSR), Amanda Addo (PSR) et Nicolas Gschwind (PSR).

Mohamed Hamdaoui a tenu à prendre la parole avant le vote. Il a rappelé l’importance du CAF et du travail à faire pour représenter les francophones. Il a aussi tenu à préciser qu’avec le départ de Moutier, la Question jurassienne était close pour plusieurs générations mais qu'une autre question va se poser: celle de la place des francophones dans le canton de Berne.

Mohamed Hamdaoui sur le CAF

A noter que les représentants des communes alémaniques seront connus le 5 mai prochain. /sbo


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus