Des commissions pour soutenir l’exécutif de Valbirse

Le groupe PBD-UDC propose la mise en place de commissions de dicastères non-permanentes pour ...
Des commissions pour soutenir l’exécutif de Valbirse

Le groupe PBD-UDC propose la mise en place de commissions de dicastères non-permanentes pour épauler les conseillers municipaux dans leurs tâches. Objectif  : assurer un meilleur suivi et éviter les couacs

Le Conseil général se prononcera prochainement sur la motion du groupe UDC-PBD. (Photo : archives). Le Conseil général se prononcera prochainement sur la motion du groupe UDC-PBD. (Photo : archives).

Difficile de mener à bien certains dossiers politiques quand les compétences professionnelles nous manquent. C’est ce que constatent certains élus dans les exécutifs de la région. Les miliciens peuvent compter dans certaines communes sur des commissions non-permanentes, organes composés de spécialistes choisis en fonction des dicastères et qui viennent épauler les conseillers municipaux dans leurs tâches. A Valbirse, de telles commissions non-permanentes font défaut, et c’est dommageable selon le groupe UDC-PBD qui a déposé en décembre une motion pour corriger le tir. Une démarche qui se veut un soutien aux autorités et non pas un acte de défiance, assure le conseiller général Maxime Ochsenbein :

Maxime Ochsenbein a débuté sa carrière politique à Reconvilier, commune qui dispose de commissions liées aux différents dicastères. Il a pu constater de l’intérieur l’importance de ces organes. Reste que si la motion déposée à Valbirse est acceptée – décision devrait être prise au premier semestre 2023 –, encore faudra-t-il trouver des personnes qui acceptent d’y siéger. Maxime Ochsenbein se dit confiant et espère que tous les partis joueront le jeu en dénichant de potentiels membres. /oza


Actualités suivantes

Articles les plus lus