St-Imier remonte le mercure à la piscine couverte

Les autorités imériennes ont annoncé mercredi que les températures de l’eau et de l’air allaient ...
St-Imier remonte le mercure à la piscine couverte

Les autorités imériennes ont annoncé mercredi que les températures de l’eau et de l’air allaient retrouver 2 degrés supplémentaires pour repasser à 27 et 29 degrés, des seuils en vigueur avant les mesures d’économie d'énergie décidées en octobre dernier

Le mécontentement des utilisateurs du bassin a été entendu par le Conseil municipal de St-Imier. (Photo : archives) Le mécontentement des utilisateurs du bassin a été entendu par le Conseil municipal de St-Imier. (Photo : archives)

Les protestations des utilisateurs de la piscine couverte de St-Imier ont eu raison des mesures d’économie d’énergie. Le Conseil municipal a annoncé mercredi qu’il remontait les températures de l’eau et de l’air de deux degrés, soit à respectivement 27 et 29 degrés. Le mercure avait été baissé de ces deux degrés en octobre dernier dans le cadre d’un vaste programme d’économie d’énergie, suite aux mises en garde de la Confédération et des acteurs du marché de l’énergie. Cette mesure a suscité le mécontentement des écoles en particulier. Selon les autorités scolaires, l’apprentissage de la natation est devenu difficile, en particulier pour les plus petits, moins armés pour lutter contre le froid.

Face à un « dilemme » et l'éloignement du risque de pénurie pour l'hiver en cours, les autorités imériennes ont préféré revenir en arrière plutôt que d’avoir un bassin vide, alors que les économies déjà réalisées sont importantes. « Il faut relever que cette mesure est une réussite du point de vue de l’économie d’énergie. On a économisé 70'000 kWh de gaz sur le dernier trimestre 2022, cela représente l’équivalent de 7’000 litres de mazout. On a ainsi baissé notre consommation de 50%. Il faut savoir qu’il y a deux systèmes pour chauffer l’eau à la piscine, la pompe à chaleur et la chaudière à gaz et nous n’avons pas dû allumer le gaz cet hiver pour être aux 25 degrés de l’eau », explique le maire de St-Imier, Corentin Jeanneret. Les économies se montent à 6'200 francs par rapports aux tarifs de 2022 et 11'100 francs par rapport aux prix en vigueur en 2023. Durant le même laps de temps, la consommation d’électricité, elle, a diminué de plus de 9%.

Le Conseil municipal de St-Imier n’exclut pas de rebaisser les températures de l’eau et de l’air de la piscine couverte si nécessaire en cas de pénurie d’énergie l’hiver prochain. /comm-emu


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus