Des comptes 2022 « catastrophiques » pour St-Imier

Le Conseil municipal au complet a dévoilé les résultats financiers de la cité imérienne ce ...
Des comptes 2022 « catastrophiques » pour St-Imier

Le Conseil municipal au complet a dévoilé les résultats financiers de la cité imérienne ce jeudi. Ils présentent un déficit effectif de 5,4 millions de francs, qui sera réduit à 1,6 millions en puisant dans des fonds spéciaux et les réserves

Le Conseil municipal au grand complet est venu présenter les comptes 2022, preuve que la situation est compliquée. Le Conseil municipal au grand complet est venu présenter les comptes 2022, preuve que la situation est compliquée.

« La situation est grave ». C’est avec ces termes forts que le maire de St-Imier Corentin Jeanneret a ouvert la conférence de presse de présentation des comptes 2022 jeudi matin. Des résultats jugés catastrophiques puisqu’un déficit effectif de 5,4 millions de francs est enregistré. Différents prélèvements, sur les réserves et dans le fond spécial pour les impôts sur les personnes morales, permettent de réduire ce déficit à 1,6 million de francs. Mais c’est une situation assez exceptionnelle pour réunir le conseil municipal au grand complet devant les médias. La raison principale de ce mauvais résultat est que les impôts sur les bénéfices des personnes morales n’ont rapporté que 489'000 francs, alors que 5,4 millions étaient prévus au budget. Corentin Jeanneret explique que cette très grosse variation n’était pas anticipable et donc qu’il était impossible de l’inscrire au budget. « En 2022, on a eu une double conséquence négative, explique le maire de St-Imier. On a dû restituer une partie des impôts qui ont été perçus en trop sur l’année 2021 et les acomptes de 2022 ont été revus à la baisse. ». 

Dans les comptes 2022 sont inscrits environ 6 millions de francs d’investissements. Mais ils sont tous justifiés et conformes au budget selon Corentin Jeanneret. « Il faut entretenir le patrimoine pour le transmettre aux générations futures dans un état qui reste satisfait », explique le maire de St-Imier.

Au final, le résultat est déficitaire à cause de ce manque de revenus fiscaux des entreprises. Corentin Jeanneret ne nie pas le fait que les finances de St-Imier dépendent beaucoup des personnes morales. C’est pour cela que l’exécutif veut renforcer l’attractivité de la cité imérienne, que ce soit pour les personnes physiques ou pour les entreprises. Le Conseil municipal élabore un panel de mesures, sur le court et moyen terme, pour relever la tête. Mais pour le moment, il n’est pas question d’augmenter la quotité d’impôts, ni même de licencier du personnel de l’administration.

Corentin Jeanneret a quand même relevé un point positif, qui découle de ce mauvais résultat : St-Imier devra moins payer au niveau de la péréquation financière.

Le Conseil de ville de St-Imier devra encore valider, au mois de juin, les différents prélèvements dans les réserves et dans les fonds spéciaux. /lyg


Actualités suivantes

Articles les plus lus