La Neuveville : zone piétonne rejetée de peu

Le Conseil général a refusé mercredi soir d’une voix la motion, transformée en postulat, de ...
La Neuveville : zone piétonne rejetée de peu

Le Conseil général a refusé mercredi soir d’une voix la motion, transformée en postulat, de Francis Gerz demandant la réalisation d’une zone sans voiture en vieille ville. Par contre, le législatif neuvevillois a validé les comptes 2022 qui sont bénéficiaires

Les voitures pourront toujours circuler entre 6h et 19h sur la Rue Beauregard, en vieille ville de La Neuveville. Les voitures pourront toujours circuler entre 6h et 19h sur la Rue Beauregard, en vieille ville de La Neuveville.

Une nouvelle zone piétonne à La Neuveville morte dans l’œuf. Ce mercredi soir, le Conseil général neuvevillois a refusé une motion, transformée en postulat, de l’élu sans parti Francis Gerz. Il demandait qu’une étude soit faite sur la réalisation d’une zone piétonne, sans voiture, en vieille ville. L’entrée en matière a été contestée par le Parti libéral-radical, qui évoque un manque de ressources humaines au sein de la commission de la gestion du territoire, et propose de reporter ce point à la prochaine séance, au vu du caractère non urgent de l’interpellation. Après une brève suspension de séance, les élus - passablement divisés avec d’un côté le PLR et Forum neuvevillois et de l’autre Les Verts et le PS - ont finalement accepté (après plusieurs recomptages des voix et un certain désordre), d’entrer en matière. Les socialistes ont relevé qu’un tel projet permettrait d’améliorer la sécurité des piétons et en particulier des enfants, ce qu’ils trouvent très important. Les Verts ont soutenu également le texte, et donc la réalisation d’une étude, tout en demandant d’approfondir plusieurs points ne pouvant pas apparaître dans un postulat. De son côté, le groupe Forum neuvevillois s’est opposé à ce texte, relevant l’aspect contraignant qu’un tel projet présenterait pour les habitants de la vieille ville. Le PLR a rappelé que la commission de gestion du territoire est très sollicitée actuellement et qu’il est important de prioriser les tâches. Finalement, c’est avec une courte majorité de 16 contre, 15 pour et une abstention, que le législatif a enterré le texte de Francis Gerz.


Comptes et crédits supplémentaires approuvés

Le Conseil général a validé à l’unanimité mercredi soir les comptes communaux de l’exercice 2022. Ils présentent un excédent de revenus de 45’112 francs, un résultat positif obtenu notamment grâce aux revenus fiscaux des personnes physiques et morales, plus élevés que prévu. Tous les partis ont salué ce bon résultat. Le PLR et Forum neuvevillois ont relevé que trop peu d’investissements ont été faits en 2022, pas par manque de moyens financiers, mais plutôt faute de ressources. Ils ont donc encouragé le Conseil municipal à investir davantage dans des projets qui le méritent.

Le législatif neuvevillois a également approuvé à l’unanimité les comptes de la communauté du Collège du district, avec un coût total de 1’205’171 francs à la charge de la commune, et les crédits supplémentaires pour un montant de plus de 4,5 millions de francs.


Situation énergétique pas optimale, mais avec du potentiel

Un point de situation de la part du label « Cité de l’énergie » a été représenté. Il en ressort que La Neuveville n’atteint que 40 % des points possibles. L'un des conseillers en énergie du label, Joël Maridor, qui a procédé à l’élaboration de ce point de situation de la commune, a relevé des points forts. Il a relevé que plusieurs plans de planification sont en cours, notamment le plan mobilité 2026, le plan vélo et le plan stationnement. Il a également remarqué qu’il y avait une bonne gestion des déchets et que l’éclairage public était bien assaini, par exemple. Par contre, plusieurs points faibles ont été mis au jour, notamment le fait que La Neuveville n’ait pas de plan communal des énergies, n’a pas de suivi d’indicateurs énergétiques et que la majorité des bâtiments communaux sont chauffés au mazout. Divers conseils ont été distillés aux autorités pour améliorer leur copie. Tout en relevant que, comme le conseiller municipal Aurèle Louis l’a dit : « le but n’est pas d’être certifié, mais de faire mieux ». /lyg


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus