Deuxième séance du législatif biennois menée tambour battant

Le Conseil de ville biennois en deuxième séance jeudi soir a traité tous les objets à l'ordre ...
Deuxième séance du législatif biennois menée tambour battant

Le radical romand Alain Nicati, doyen des parlementaires biennois Le radical romand Alain Nicati, doyen des parlementaires biennois

Le Conseil de ville biennois, en deuxième séance jeudi soir, a traité tous les objets à l'ordre du jour, une première en 2011. Les élus ont notamment pris connaissance du plan financier de la Ville pour 2012 à 2016. Il s'agit d'un instrument de gestion pour les autorités politiques. Le plan financier se fonde sur le budget 2012 déficitaire de 10 millions présenté mercredi. Ce rapport souligne que le compte annuel 2013 ne sera pas équilibré, comme le prévoyait la Direction des finances.

Par ailleurs, les parlementaires se sont prenchés entre autres sur deux objets concernant ESB, ainsi que sur un postulat intitulé "Notre canton doit rester bilingue". Ce dernier était déposé par le radical romand Alain Nicati au nom du groupe Forum. La réponse du Municipal à ce texte a permis de clarifier les rapports que Bienne entretien avec le Jura bernois.

Le Municipal estime satisfaisantes les relations entre les deux régions francophones du Canton. Le maire de Bienne Erich Fehr a notamment indiqué qu'il rencontrait régulièrement ses homologues au sein de la Conférence des maires du Jura bernois. Les autorités seelandaises souhaitent par ailleurs poursuivre leur attitude neutre face à la Question jurassienne. /iwr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus