Correspondances problématiques

Le gouvernement bernois entend s’investir pour garantir la fonctionnalité du nœud de Bienne ...
Correspondances problématiques

Train,trafic ferroviaire,rail,rails,CFF Les correspondances actuelles pourraient ne plus être assurées à l'avenir, ce qui inquiète Francis Daetwyler

Le gouvernement bernois entend s’investir pour garantir la fonctionnalité du nœud de Bienne en matière de transports publics. Le Conseil-exécutif propose au Grand Conseil d’adopter une motion de Francis Daetwyler. Le député PSJB de Saint-Imier demandait que des mesures d’investissements soient prises pour assurer les correspondances entre les trains régionaux qui sillonnent le Jura bernois et les ICN qui desservent les grandes villes romandes.

Avenir incertain pour le nœud de Bienne

Le Conseil-exécutif reconnait que la situation des correspondances à la gare de Bienne soulève bon nombre d’incertitudes pour l’avenir. Il se dit conscient des défis à relever pour assurer une évolution optimale des liaisons de transports qui passent par la cité seelandaise. La marge de manœuvre pour coordonner les horaires des lignes régionales avec celui du trafic longue distance reste toutefois restreinte, explique le gouvernement bernois. Les lignes ferroviaires à une voix du Jura bernois limitent en effet les possibilités de croisement. De plus, la région compte plusieurs gare de correspondance ce qui ne facilite pas la situation.

Mesures financières nécessaires

Il faudra donc mettre la main au porte-monnaie pour conserver la qualité de l’offre actuelle. Une condition sine qua non qui doit absolument être prise en compte lors de l’élaboration des planifications des entreprises de transport et de la Confédération, estime le Conseil-exécutif.

Les préoccupations exprimées par Francis Daetwyler sont donc partagées par le gouvernement qui se dit favorable à l’adoption de la motion. /nlo    


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus