Le parti socialiste Bienne-Madretsch se défend bec et ongles

Les dirigeants des socialistes de Madretsch affirment dans un communiqué qu’un expert, un ...
Le parti socialiste Bienne-Madretsch se défend bec et ongles

PS

Les dirigeants des socialistes de Madretsch  affirment dans un communiqué qu’un expert, un « notaire indépendant » mandaté par leurs soins, garantit que « tous les membres de la section Madretsch présents aux assemblées plénières étaient autorisés à voter ». Des doutes avaient surgis sur la validité de la nomination des candidats PS pour l’élection au Conseil municipal biennois.

 

Une plainte à l'horizon?

Des sources socialistes avaient affirmé dans la presse que certains membres du PS Madretsch présents aux assemblées ne parlaient ni le français, ni l’allemand, et qu’ils avaient en quelque sorte été téléguidés pour voter pour certains candidats. La section de Madretsch réfute ce qu’elle appelle des « allégations » et examine si des infractions relevant du code pénal ont été commises par des membres « en vue » du parti socialiste communal et cantonal. La menace d’un dépôt de plainte n’est pas loin… Quoi qu’il en soit, le torchon semble irrémédiablement brûler entre les différentes sections PS de la ville de Bienne, la section Madretsch n’hésitant pas à parler de « xénophobie », de « racisme » et de « haine » pour qualifier les reproches qui lui ont été faits. Dans ces conditions, difficile d’imaginer une union sacrée pour les prochaines élections. /tsc


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus