Renvoyé à l’expéditeur !

Le débat autour du budget 2014 a tourné court lundi soir devant le Conseil de ville de Moutier ...
Renvoyé à l’expéditeur !

Le Conseil de ville n'a pas voulu couper dans les subventions des sociétés locales Le Conseil de ville n'a pas voulu couper dans les subventions des sociétés locales

Le débat autour du budget 2014 a tourné court lundi soir devant le Conseil de ville de Moutier. Le législatif prévôtois a renvoyé l’objet au Conseil municipal par 23 voix contre 8. La copie soumise au Conseil de ville présentait un déficit de 1,7 million de francs et des coupes dans les subventions aux associations.

Le Rauraque a renversé l’opinion avec sa proposition de non-entrée en matière. Le parti, par la voix de Raffaele Andrani, a souligné l’importance de la vie associative pour la ville de Moutier et plus particulièrement sa jeunesse. Après un arrêt de séance de cinq minutes, une majorité de conseillers – principalement ceux de l’Entente jurassienne – ont voté le renvoi. Interface a soutenu l’entrée en matière. Le PLR a décidé de s’abstenir.

 

Et pour quelque 50'000 francs de plus

Le Conseil municipal devra revenir en décembre avec un nouveau budget qui maintiendra les subventions des sociétés locales. La conseillère municipale Silvie Rubin a toutefois prévenu lundi soir que le déficit présenté en novembre risque d’être encore plus important. « Le risque est que nous ne puissions plus couper ailleurs », a-t-elle déclaré à notre micro.

Selon des estimations communiquées par le Rauraque lundi soir, la facture pourrait être alourdie de quelque 50'000 francs sur le budget 2014. Une intervention qui a énervé le PLR Patrick Röthlisberger, qui a dénoncé à la tribune un jeu de « dinette ». En marge de ce débat, le groupe Interface a pour sa part déposé une motion qui vise à une évaluation de la masse salariale de la commune de Moutier afin de dénicher des potentiels d’économie. /fra


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus