Croisée des mondes autour de murs de pierres sèches

Des mondes parfois très éloignés se rencontrent dans le Parc régional Chasseral. Un projet ...
Croisée des mondes autour de murs de pierres sèches

Des requérants d'asile de multiples nationalités collaborent pour restaurer les murs Des requérants d'asile de multiples nationalités collaborent pour restaurer les murs aux Vieux-Prés au Val-de-Ruz.

Des mondes parfois très éloignés se rencontrent dans le Parc régional Chasseral. Un projet de restauration de murs de pierres sèches mise sur différentes formes de volontariat.

Au mois de mai, ce sont d'abord des apprentis et des personnes en réinsertion qui ont mis la main à la pâte aux Vieux-Prés, dans la commune de Val-de-Ruz. Depuis fin juin, deux groupes de requérants d'asile hébergés par le Canton de Neuchâtel continuent le travail. Ils sont tous volontaires et motivés à faire quelque chose d'utile pour la communauté. Qu'ils viennent de Chine, d'Ukraine, d'Erythrée ou d'Afghanistan, ils collaborent dans la bonne humeur, sous les conseils d'un muretier professionnel.

Dès la mi-août, le chantier sera repris par des personnes en situation de handicap : les compagnons de la pierre sèche de la Fondation Saint-Georges à Yverdon-les-Bains. Deux cents mètres de murs au total devraient être restaurés d'ici le mois d'octobre.

C'est le Parc régional Chasseral qui a lancé ce projet basé sur le volontariat. L'objectif est de mettre en avant le patrimoine bâti tout en valorisant le travail des participants. Pour l'instant, tous les acteurs tirent un bilan positif de cette opération. Les responsables du parc et le Service des migrations du canton de Neuchâtel ont déjà décidé de continuer de collaborer à l'avenir. /mvr


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus