Levée de bouclier contre les éoliennes

Le projet de parc éolien de la Montagne de Tramelan soulève une vague d’oppositions. La commune ...
Levée de bouclier contre les éoliennes

Eolienne

Le projet de parc éolien de la Montagne de Tramelan soulève une vague d’oppositions. La commune de Tramelan a déjà reçu environ 115 courriers, alors que le délai d’opposition court jusqu’à ce mercredi. Plusieurs dizaines de lettres pourraient encore parvenir aux services techniques tramelots d’ici lundi au plus tard, le cachet de la poste faisant foi. La commune de Saicourt, partenaire du projet, indique quant à elle n’avoir reçu que deux oppositions pour le moment.

Forte mobilisation aux Genevez

Sur la centaine de courriers reçus, une cinquantaine provient de la commune jurassienne des Genevez. Ces oppositions seront prises en compte au même titre que celles envoyées par les habitants de Tramelan, selon le directeur des services techniques tramelots François Comina.

Les autorités des Genevez indiquent par ailleurs qu’elles ont également envoyé une lettre au canton du Jura pour demander son soutien. Le maire Jean-Claude Rossinelli se dit déterminé et assure que la commune ira jusqu’au bout dans ce dossier.

Séances de conciliations en vue

Des séances de conciliation entre les autorités tramelotes et les opposants seront organisées en novembre. Les oppositions basées sur des lettres types, soit une grande majorité, seront traitées comme des oppositions communes et feront l’objet d’une seule séance. Les signataires devront désigner un représentant qui sera chargé de rencontrer les autorités tramelotes pour tenter de trouver un consensus.

Si ce n’est pas possible, ce sera ensuite à l’office bernois des affaires communales et de l’organisation du territoire de trancher. Les opposants pourront encore faire recours contre la décision de l’OACOT. C’est bien cette dernière procédure qui pourrait faire s’enliser le projet de parc éolien.

Pas de recours avant le mois de mars

Il faudra encore attendre quelques mois avant de connaitre la décision de l’OACOT. L’office bernois des affaires communales et de l’organisation du territoire ne rendra pas de décision avant que les populations de Tramelan et de Saicourt se soient prononcées sur le projet, toujours selon le directeur des services techniques tramelots François Comina. Un scrutin populaire sera organisé le 8 mars 2015 à Tramelan. Les citoyens de Saicourt se prononceront en assemblée le lendemain. /ast


Actualisé le

Actualités suivantes

Articles les plus lus