Un projet immobilier pour dynamiser Tramelan

Sur impulsion de la Municipalité, des discussions sont relancées entre les promoteurs du projet ...
Un projet immobilier pour dynamiser Tramelan

Sur impulsion de la Municipalité, des discussions sont relancées entre les promoteurs du projet de la Rue Haute et les propriétaires des bâtiments potentiellement concernés par une démolition

 La Municipalité de Tramelan veut débloquer le projet de complexe immobilier à la Rue Haute. Des discussions sont relancées entre les promoteurs et les propriétaires des bâtiments potentiellement concernés par une démolition.

Le centre du village de Tramelan pourrait changer de visage dès l’année prochaine. La Municipalité tient à débloquer un ancien projet immobilier prévu en lieu et place de vieux bâtiments à la Rue Haute. Des discussions sont en cours entre les promoteurs du projet et les propriétaires concernés pour le rachat de leurs biens.

Un plan de quartier est à l’étude. La municipalité est d’avis que ce complexe immobilier va redynamiser la commune. Selon le maire, Philippe Augsburger, il s'agira d'y créer des surfaces commerciales et administratives mais aussi des logements. Les bâtiments devraient aussi abriter de nombreuses places de parc. Dans le meilleur des cas, le lancement des travaux pourrait intervenir dès le début de l’année prochaine. Ce projet immobilier fait partie des mesures envisagées par la Municipalité pour redynamiser Tramelan.

 

Le Conseil général en demande davantage

Le Conseil général estime que les autorités communales peuvent en faire davantage pour dynamiser Tramelan. Il a nettement accepté lundi soir la motion du socialiste Thierry Gagnebin, contre l'avis du Conseil municipal.

 La Municipalité de Tramelan veut débloquer le projet de complexe immobilier à la Rue Haute. Des discussions sont en cours avec les propriétaires des bâtiments potentiellement concernés par une démolition.

 Le terrain où pourrait voir le jour le projet immobilier censé redynamiser la commune de Tramelan.

Le texte demande la création d'une commission non permanente chargée de rendre le village plus attractif au niveau de son économie, ses commerces, ses infrastructures ou encore de son offre culturelle et de son image. L'exécutif estimait pour sa part que la demande était sans objet dans la mesure où plusieurs commissions existantes remplissent déjà cette mission.

Sinon le législatif a également mandaté la commission de gestion pour mener une étude sur le fonctionnement du service social, dont trois employés ont démissionné récemment. Le fonctionnement de la commission de l'Action sociale sera lui aussi examiné. /gwe


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus