Le Grand Conseil exige que BKW revienne en arrière

Le parlement bernois tenait à envoyer un signal fort à BKW. Il a accepté lundi deux motions ...
Le Grand Conseil exige que BKW revienne en arrière

Les députés ont soutenu lundi deux motions exigeant que la compagnie d'électricité annule la diminution du prix de rachat du courant renouvelable

 Les propriétaires privés possédant des panneaux solaires ne reçoivent plus que 4 centimes par kilowattheure de courant réinjecté dans le réseau.

Le parlement bernois tenait à envoyer un signal fort à BKW. Il a accepté lundi deux motions demandant au Conseil-exécutif, principal actionnaire de la compagnie d'électricité, de tout mettre en oeuvre pour que celle-ci annule la baisse de la rétribution de l'électricité solaire. La première motion, signée par des membres de l'UDC, du Parti évangélique et des Verts a été soutenue par 83 voix contre 49 et 14 abstentions, la seconde signée par des députés socialistes, verts, UDC et UDF a été acceptée par 83 voix contre 52 et 12 abstentions.

Les parlementaires dénoncent vivement la décision prise en novembre par BKW de rétribuer les propriétaires de panneaux solaires qui réinjectent de l'électricité dans le réseau 4 centimes par kilowattheure au lieu de 11 centimes. Pour le Grand Conseil, l'entreprise a manqué de sensibilité, n'a tenu compte que des intérêts économiques et décourage ainsi les privés à investir dans l'énergie solaire.

Le Conseil-exécutif a répété qu'il était également très mécontent de cette décision et qu'il était intervenu auprès de BKW pour lui signifier son point de vue. Mais il a aussi redit son impuissance à intervenir dans la direction opérationnelle d'une entreprise privée. Les motions ont malgré tout été soutenues par une majorité du Grand Conseil, qui tenait à faire entendre auprès du gouvernement et de BKW qu'elle considère cette baisse de tarif comme injustifiée et inacceptable. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus