Les inégalités perdurent entre retraités à faibles revenus

L'inégalité fiscale entre les retraités à faible revenu ne sera pas corrigée tout de suite ...
Les inégalités perdurent entre retraités à faibles revenus

Le Grand Conseil bernois a refusé une motion pour établir davantage d'égalité devant l'impôt pour les rentiers

 En fonction de sa situation, un retraité à faible revenu peut payer jusqu'à huit fois plus qu'un autre.

L'inégalité fiscale entre les retraités à faible revenu ne sera pas corrigée tout de suite. Le Grand Conseil bernois a refusé mardi matin par 81 voix contre 60 et 6 abstentions une motion visant à modifier la loi.

Le texte dénonçe le fait que les prestations complémentaires ne soient pas soumises à l'impôt, alors que l'AVS et le deuxième pilier le sont. Avec un revenu modeste de 3000 francs par mois, un retraité peut donc payer entre 500 et 4000 francs d'impôts par année selon les cas.

Une motion pour contrer cette inégalité a été acceptée en 2010 par le parlement, mais rien n'a changé. C'est pourquoi Peter Gasser a déposé cette nouvelle intervention. L'élu de Bévilard est déçu du refus du Grand Conseil et regrette que toutes ces personnes qui ont déjà peu de moyens doivent continuer à subir cette injustice. Mais Peter Gasser constate que la grande majorité des députés ainsi que le gouvernement reconnaissent l'existence du problème, il espère donc que cela sera corrigé lors de la prochaine révision fiscale. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus