Une charte pour les établissements religieux

Mohamed Hamdaoui va déposer un texte qui propose de faire signer une charte lors de la création ...
Une charte pour les établissements religieux

Mohamed Hamdaoui va déposer un texte qui propose de faire signer une charte lors de la création d’un nouvel établissement religieux. Cette idée a germé dans la tête du député socialiste au Grand Conseil bernois à la suite de l’affaire de l’imam haineux révélé par le Tages Anzeiger mercredi

Mohamed Hamdaoui (archives) Mohamed Hamdaoui (archives)

Mohamed Hamdaoui monte au front. Le député socialiste biennois au Grand Conseil bernois, de confession musulmane, à l’intention de déposer un texte lors de la prochaine session du parlement qui commence le 4 septembre. Ce projet découle de l’affaire qui concerne un imam établi à Nidau qui a été révélé par le Tages Anzeiger mercredi. L’idée de Mohamed Hamdaoui est la suivante : les autorités proposent aux responsables du lieu de signer une charte dans laquelle ils s’engagent à assurer la transparence du financement du lieu, de faire en sorte que le prédicateur soit capable de s’exprimer correctement dans au moins une des langues officielles et de faire en sorte que celui-ci accepte l’ordre juridique suisse et de ne prôner aucun appel à la haine. Les établissements religieux pourraient alors obtenir un label.

 

« Lâchez-nous les babouches »

Mohamed Hamdaoui a également indiqué dans La Matinale vendredi qu’il va participer à l’organisation d’une manifestation qui aura pour slogan « Lâchez-nous les babouches » le 23 novembre prochain à Bienne. « C’est une manière de dire, d’une part, foutez-nous la paix aux islamistes, et d’autre part, aux autres qui essaient de récupérer politiquement ça pour créer des amalgames, foutez-nous la paix aussi » a-t-il ajouté.

Vous pouvez entendre son passage dans La Matinale en intégralité en cliquant ici. /seb


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus