Gens du voyage : le canton peut continuer sur sa lancée

La mise en place d'une aire de passage pour les gens du voyage européens dans le canton de ...
Gens du voyage : le canton peut continuer sur sa lancée

Deux motions demandant au gouvernement bernois de geler le processus de création d'une aire de passage pour la communauté nomade européenne ont été rejetées par le Grand Conseil. Le canton peut aller de l'avant

 Le Grand Conseil bernois.

La mise en place d'une aire de passage pour les gens du voyage européens dans le canton de Berne peut se concrétiser. Le Grand Conseil a refusé de geler le projet mercredi après-midi.

Deux motions issues de l'UDC et du PBD demandaient au canton de prendre le temps de réfléchir, après l'expérience de cet été à Wileroltigen, une commune située à côté de Chiètres. Des conflits ont éclaté entre la population locale et certains groupes de gens du voyage. Alors que le gouvernement envisage de créer une aire de passage officielle sur ce site, à côté de l'autoroute, il a dû faire face à une levée de bouclier de la part de la commune.

 

S'attaquer au problème, pas le repousser

Les motionnaires estimaient qu'il fallait entendre les craintes de la population et prendre le temps de discuter avec elle. Mais, pour une majorité des groupes du parlement, le statu quo est pire que tout. Si aucune aire officielle n'est aménagée rapidement, des groupes vont continuer de venir dans le canton et devront s'installer là où ils trouvent de la place, risquant de créer de nouveaux conflits. Les députés ont souligné qu'une aire de passage permet de contrôler les entrées et les sorties, d'encaisser des cautions, d'instaurer un règlement et de se donner les moyens de le faire respecter. Ils ont rappelé que de nombreuses communes ainsi que la police sont en faveur de la création d'une telle place dans le canton.

En revanche, l'ensemble du parlement s'est dit favorable à une participation plus active de la Confédération et à l'élaboration d'une stratégie plus globale concernant l'accueil des gens du voyage.

 

Concrétiser le projet de Wileroltigen

Au final, la première motion a été refusée par 85 voix contre 52 et 12 abstentions, la seconde par 84 voix contre 52 et 14 abstentions. Ce vote du parlement encourage le canton à continuer son travail pour trouver une solution durable. Le conseiller d’État Christoph Neuhaus nous a indiqué qu'il allait maintenant ficeler un projet pour créer une aire de passage sur le site de Wileroltigen, et qu'il le soumettrait ensuite au Grand Conseil. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus