Un projet trop flou pour le Conseil général de Tramelan

Le Conseil général de Tramelan a renvoyé lundi soir le projet de diminution du nombre de conseillers ...
Un projet trop flou pour le Conseil général de Tramelan

Le Conseil général de Tramelan a renvoyé lundi soir le projet de diminution du nombre de conseillers communaux à la prochaine législature. Il a par contre accepté le budget 2018 déficitaire

CG Tramelan 2017 La séance du Conseil général de Tramelan s'est terminée peu après 22 heures lundi soir.

Le projet de passer de sept à cinq conseillers municipaux a été recalé lundi soir devant le législatif tramelot. «  Trop flou  », «  inachevé  », «  réalisé à la va-vite  » : les qualificatifs du Conseil général n’ont pas manqué. Une motion d’ordre afin de renvoyer cet objet aux prochaines législatives a donc été largement acceptée.

Autre point à l’ordre du jour, le budget déficitaire de près de 670'000 francs pour 2018 a lui passé la rampe. Il a été accepté à l'unanimité. Le législatif tramelot a tout de même fait entendre son inquiétude et demandé à l’exécutif une vigilance accrue. La fortune de la commune suffira pour éponger ces chiffres négatifs. À l'avenir, Raphaël Chappuis, l'administrateur des finances communales, prévoit que la situation s'améliore grâce notamment à des revenus plus élevés provenant de la péréquation financière.

Quant au remplacement du véhicule du réseau de l’électricité, il a lui aussi trouvé grâce avec l'unanimité auprès du législatif. Un crédit d'engagement d'un peu plus de 150'000 francs a été validé.

Résultat positif également pour la révision partielle du règlement sur le personnel. Cette dernière a passé à une très large majorité.

Les membres du Conseil général ont également renouvelé leur bureau. Son nouveau président se nomme Wilfrid Geremia. Quant au vice-président, il a été élu en la personne de Marc Sifringer. /Jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes