Le parlement sonne le glas de la Commission de la jeunesse

Les projets destinés aux jeunes n'échappent pas aux coupes budgétaires. Le Grand Conseil bernois ...
Le parlement sonne le glas de la Commission de la jeunesse

Les projets destinés aux jeunes n'échappent pas aux coupes budgétaires. Le Grand Conseil bernois a confirmé lundi la suppression des subventions et la dissolution de la Commission pour l'enfance et la jeunesse

 Le Grand Conseil bernois lors de sa session de novembre.

La députation francophone n'a pas réussi à convaincre la majorité du parlement bernois de l'importance d'investir dans le domaine de la jeunesse. Le Grand Conseil a décidé lundi par 72 voix contre 67 et 3 abstentions de suivre le gouvernement et de supprimer la subvention cantonale à la Commission pour l'enfance et la jeunesse et de prononcer sa dissolution.

Cette mesure implique également la disparition de la Commission de la jeunesse du Jura bernois, composée de spécialistes en contact avec les jeunes et qui conseille le délégué interjurassien à la jeunesse. Cette structure a été mise en place en 2012 avec l'objectif de soutenir des projets et de participer à la réflexion sur la politique de la jeunesse dans la région. Pour la députation francophone, cette commission permet à l’État de faire des économies car elle coordonne et conseille, évitant ainsi le recours à des mandats externes.

Le Grand Conseil a en revanche décidé de maintenir la subvention cantonale accordée au projet de parlement des jeunes. Au final, l'économie réalisée par le canton dans ce domaine devrait s'élever à environ 70'000 francs par an dès 2018. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus