L'aide sociale diminuera de 8%

Le parlement bernois continue de couper dans les prestations. Il a adopté en première lecture ...
L'aide sociale diminuera de 8%

Dans un esprit de compromis, le Grand Conseil bernois a décidé de baisser les prestations aux bénéficiaires de l'aide matérielle de 8% au lieu de 10%

 Le forfait d'entretien des bénéficiaires de l'aide sociale va diminuer de 8%. La baisse pourrait atteindre 30% pour certaines catégories de personnes.

Le parlement bernois continue de couper dans les prestations. Il a adopté mercredi en première lecture une révision de la Loi sur l'aide sociale qui abaisse le forfait d'entretien de tous les bénéficiaires. Le texte a été approuvé par 76 voix contre 63 et trois abstentions.

Dans un esprit de compromis, le Grand Conseil a décidé de diminuer les prestations de 8% par rapport aux barèmes de la Conférence suisse des institutions d'aide sociale (CSIAS), alors que le gouvernement proposait une baisse de 10%. La majorité des députés confirme donc la volonté du Conseil-exécutif de briser le consensus intercantonal sur l'aide sociale, malgré les appels désespérés de la gauche.

 

Jusqu'à 30% en moins

Cette diminution du forfait d'entretien sera de 15% pour les jeunes de 18 à 25 ans et les personnes admises à titre provisoire, elle atteindra 30% pour les bénéficiaires qui n'ont pas trouvé de travail, ne suivent pas de formation ou n'ont pas les connaissances requises dans une langue officielle du canton. Ces baisses supplémentaires ne devraient pas toucher les moins de 18 ans, les plus de 60 ans, les personnes élevant seules un enfant de moins d'un an et celles gravement atteintes dans leur santé.

L'ensemble de ces restrictions des forfaits d'entretien va permettre au canton et aux communes d'économiser près de 25 millions de francs. Le Conseil-exécutif a prévu d'utiliser la moitié de l'argent pour renforcer l'insertion en augmentant le supplément d'intégration et en intensifiant sa collaboration avec les milieux économiques.

 

Pas de salaire minimum

Le groupe socialiste voulait profiter de la modification de cette loi pour y introduire le principe d'un salaire minimum, afin de diminuer le nombre de travailleurs pauvres qui doivent avoir recours à l'aide sociale. Mais la droite a vivement rejeté cette proposition, par 97 voix contre 46.

Le Grand Conseil doit encore examiner cette révision de la Loi sur l'aide sociale en deuxième lecture. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes