Bus longue distance : pas de « dangereuse concurrence » pour l’instant

Il est trop pour s’inquiéter d’une « dangereuse concurrence » de la part des lignes de bus ...
Bus longue distance : pas de « dangereuse concurrence » pour l’instant

Il est trop pour s’inquiéter d’une « dangereuse concurrence » de la part des lignes de bus longue distance face aux transports publics. Le Conseil-exécutif a répondu à une interpellation de la député verte Moussia de Watteville sur le sujet

Certaines voies de bus accueillent déjà les taxis et les vélos. Un arrêt de bus longue distance sera défini à proximité d'une sortie d'autoroute à Bienne. (Image: archives)

Les nouvelles liaisons nationales de bus ne « peuvent pas vraiment » compromettre l’offre ferroviaire actuelle. Le Conseil-exécutif a répondu à une interpellation déposée par la députée verte Moussia de Watteville sur le sujet. Cette dernière s’inquiétait en octobre déjà d’une possible concurrence, dangereuse selon la Tramelote, pour les transports publics existants.

Dans sa réponse, le Conseil-exécutif balance entre incertitude et conviction. Il précise tout d’abord qu’il n’y a pas lieu de se faire de soucis. Au niveau du temps de trajet, comme des fréquences, « le rail reste quasiment toujours nettement plus attractif », note-il. Le gouvernement remet aussi en question la rentabilité de ces lignes de bus : il n’est pas certain que la demande soit suffisante. En conséquence, le Conseil-exécutif note qu’il n’est pour l’heure pas possible de savoir si l’offre de bus longue distance représente « une dangereuse concurrence » pour les transports publics.

 

Le canton consulté

Le gouvernement s’engage toutefois à éviter que les offres de transport déjà existantes ne soient concurrencées par ces arrivées. Lors de l’octroi des nouvelles concessions, les cantons sont en effet consultés et ils ont la possibilité de donner leur avis.

Lundi, l’Office fédéral des transports a autorisé l’entreprise Domo à exploiter trois lignes de bus longue distance en Suisse. Bienne est notamment concerné. La ville fera partie de l’itinéraire entre Saint-Gall-Zurich et Genève Aéroport. Le Conseil-exécutif bernois a indiqué qu’un arrêt de bus sera défini à Bienne à proximité d’une sortie d’autoroute. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus