Le Jura bernois doit conserver ses douze sièges au Grand Conseil

Le Conseil-exécutif recommande le rejet d'une motion qui demande que le nombre de députés garantis ...
Le Jura bernois doit conserver ses douze sièges au Grand Conseil

Le Conseil-exécutif recommande le rejet d'une motion qui demande que le nombre de députés garantis au Jura bernois passe de douze à dix

Grand Conseil bernois juin 2017 Pour le Conseil-exécutif, le Jura bernois doit garder douze représentants au Grand Conseil. (Photo: archives)

Les douze sièges du Jura bernois au Grand Conseil ne doivent pas être remis en question. Dans un communiqué diffusé vendredi, le Conseil-exécutif explique que le Statut particulier accordé à la région justifie sa surreprésentation au sein du législatif cantonal. Le gouvernement recommande au parlement de rejeter une motion qui demande de réduire à dix le nombre de sièges garantis au cercle électoral du Jura bernois après le vote du 18 juin 2017 à Moutier.

 

Il n'y a pas que les maths qui comptent

Le Conseil-exécutif s’appuie sur la jurisprudence du Tribunal fédéral pour exprimer sa recommandation. L’instance judiciaire estime qu’un « avantage mesuré en faveur de petits cercles électoraux et de minorités régionales est admissible ». Pour le gouvernement il n’est pas seulement question d’arithmétique, il faut aussi tenir compte du positionnement de la minorité et du contexte politique global de son intégration dans le canton de Berne. Abaisser le nombre de siège garantis au Jura bernois l’affaiblirait dans une mesure qui serait incomparable avec le renforcement du reste du canton qui passerait de 148 à 150 sièges. Le Conseil-exécutif admet que la question puisse être discutée, mais déclare qu’il serait maladroit de « régler rapidement cet aspect isolé sans prendre en compte la globalité des enjeux auxquels le Jura bernois sera confronté dans les années à venir ».

 

Un dossier qui reviendra sur la table?

Le gouvernement bernois rappelle encore que « l’incertitude quant à la validation finale du résultat du vote sur l’appartenance cantonale de Moutier n’a pas encore permis de dégager une image claire de la position future de la région ». Il ne doute pas qu’une solution équilibrée pourra être trouvée, en accord avec le Jura bernois, une fois la nouvelle situation établie. /comm+ast


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus