Crédit accepté pour l'encadrement des requérants d'asile mineurs

Après le refus d'un premier crédit par le peuple en mai dernier, le Grand Conseil a soutenu ...
Crédit accepté pour l'encadrement des requérants d'asile mineurs

Après le refus d'un premier crédit par le peuple en mai dernier, le Grand Conseil a soutenu mardi un montant revu à la baisse pour héberger et encadrer les requérants d'asile mineurs non-accompagnés

 Le groupe UDC au Grand Conseil bernois menace d'un nouveau référendum sur le financement de l'hébergement et de l'encadrement des requérants d'asile mineurs non-accompagnés.

42 millions de francs pour héberger et encadrer les requérants d'asile mineurs non-accompagnés ces trois prochaines années. Le parlement bernois a adopté mardi par 100 voix contre 47 un crédit revu à la baisse, après le refus populaire d'une somme de 105 millions pour quatre ans en mai dernier.

Le forfait prévu pour ces jeunes demandeurs d'asile a été réduit de 170 francs par jour et par personne à 140 francs. La somme passe même à 80 francs pour les requérants de plus de 17 ans considérés comme stables. Le gouvernement affirme que cette solution permet d'économiser environ 5,4 millions de francs de 2018 à 2020 par rapport à la situation actuelle.

La majorité du parlement estime que ce crédit respecte la volonté populaire tout en assurant malgré tout l'intégration de ces jeunes. Seul le groupe UDC s'est opposé, exigeant encore davantage d'économies dans ce domaine. Il a d'ailleurs annoncé son intention de lancer un nouveau référendum. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus