Contournement de Bienne: le projet alternatif examiné en détails

Le Grand Conseil bernois a accepté mercredi à une large majorité une motion qui demande au ...
Contournement de Bienne: le projet alternatif examiné en détails

Le Grand Conseil bernois a accepté mercredi à une large majorité une motion qui demande au gouvernement d’étudier de façon plus approfondie la variante « Axe Ouest mieux comme ça »

 Le mouvement citoyen à l'origine du projet alternatif de contournement autoroutier a manifesté mercredi devant le Rathaus à Berne pour sensibiliser les députés.

La grogne populaire qui s’élève à Bienne autour du projet de contournement autoroutier préoccupe le Grand Conseil bernois. Le parlement a adopté mercredi à une écrasante majorité une motion qui exige du gouvernement un examen plus approfondi du projet alternatif « Axe Ouest mieux comme ça ».

Le parlement n’a pas suivi le Conseil-exécutif, qui proposait de classer la motion en expliquant que cette variante induirait un allègement moins important du trafic et qu’il fallait donc y renoncer. Les députés de droite comme de gauche ont regretté cette réponse rapide et sommaire du gouvernement, qualifiée de « presque irrespectueuse » par certains élus. Tous les groupes ont martelé que la mobilisation populaire massive contre le projet officiel appelait une réponse plus étoffée, une comparaison approfondie et chiffrée entre les deux variantes, ainsi qu’une communication claire et transparente auprès du public.

 

Davantage de transparence exigée par les deux camps

Le projet alternatif « Axe Ouest mieux comme ça », issu d’un mouvement citoyen, prévoit d’éliminer les deux jonctions à ciel ouvert et propose de creuser un tunnel de cinq kilomètres qui longe la gare et le lac.

La motion acceptée par le Grand Conseil vient à l’origine de l’autre camp, celui qui est favorable au projet officiel. Le premier signataire est le libéral-radical biennois Peter Moser, membre du comité Pro A5 – branche Ouest. L’élu a expliqué à la tribune que le soulèvement populaire l’inquiétait et qu’il estimait important de comparer clairement les deux variantes et de bien communiquer, afin de calmer les esprits. Les députés pour et contre le projet de contournement officiel ont finalement voté d’une seule voie pour davantage de transparence.

De son côté, le conseiller d’État en charge des travaux publics, des transports et de l’énergie a affirmé que le gouvernement avait répondu à la motion et avait ainsi rempli son mandat. Mais Christoph Neuhaus a reconnu que cette réponse avait peut-être été formulée un peu rapidement. Il s’engage à aller discuter dès la semaine prochaine avec les communes, les opposants au projet officiel ainsi que l’Office fédéral des routes, et à communiquer rapidement et en toute transparence les détails de l’évaluation du projet alternatif. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus