Moutier-Résiste à la rencontre des députés

L’association a organisé une séance de lobbying jeudi à midi au Rathaus à Berne. Elle a expliqué aux élus son combat pour empêcher le départ de Moutier dans le canton du Jura

 Moutier-Résiste, ici le député de l'UDC JB Marc Tobler et Muriel Käslin, a présenté ses arguments jeudi au sein du Rathaus à Berne.

Les députés ont pu faire connaissance avec les membres de Moutier-Résiste jeudi. L’association a organisé une séance de lobbying durant la pause de midi au Rathaus à Berne. Elle a expliqué aux élus son combat pour empêcher le départ de Moutier dans le canton du Jura. Une poignée de parlementaires, essentiellement de droite, a assisté à cette présentation.

Moutier-Résiste a la volonté de communiquer davantage et plus largement sur ses motivations. L’association créée en janvier compte désormais 400 membres et affirme représenter les 50% de Prévôtois qui ont glissé un non dans l’urne le 18 juin. Son message est clair : le vote communaliste comporte des irrégularités et doit être invalidé. Si l’examen des recours devait confirmer le résultat, Moutier-Résiste appelle déjà les députés et le peuple à rejeter le futur concordat sur le transfert de la Cité prévôtoise.

Le député radical biennois Pierre-Yves Grivel a écouté avec intérêt les arguments de Moutier-Résiste. Il constate que le vote du 18 juin a créé une scission dans la ville et trouve que c’est une bonne chose que les différents camps puissent exprimer leurs préoccupations. Le conseiller d’État UDC Pierre Alain Schnegg était aussi présent. Il rappelle que, même si les recours sont invalidés, le processus sera encore très long et c’est le peuple des cantons de Berne et du Jura qui aura le dernier mot.

La députée du Parti socialiste autonome Maurane Riesen n’a pas voulu assister à la séance de Moutier-Résiste, mais elle souligne que l’association a évidemment le droit de venir exposer ses arguments aux élus. Cela la dérange toutefois que Moutier-Résiste remette en question un processus institutionnel et démocratique qui a été rigoureusement contrôlé. Maurane Riesen trouve que c’est un manque de respect envers la population de Moutier, qui veut maintenant aller de l’avant. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus