Salaire minimum encore une fois balayé

Les autorités bernoises ne veulent toujours pas entendre parler de salaire minimum. Le Grand ...
Salaire minimum encore une fois balayé

Les autorités bernoises ne veulent toujours pas entendre parler de salaire minimum. Le Grand Conseil a rejeté deux motions de la gauche

Le canton de Berne reste très réticent au concept de salaire minimum. Le parlement a rejeté mardi à une large majorité deux motions de la gauche, qui proposait l’introduction d’un minimum de 20 francs de l’heure pour lutter contre le phénomène des working poors. Le PS et les Verts ont cité en exemple le canton de Neuchâtel, qui a décidé d’appliquer un salaire minimum cantonal.

Mais le gouvernement et la majorité de droite ont rappelé que le peuple bernois avait rejeté à 76% l’idée d’un salaire minimum lors de la votation fédérale de 2014. Ils ont affirmé que l’écrasante majorité des entreprises prenait déjà ses responsabilités et qu’une telle obligation nuirait à l’économie et aux employés. Le Conseil-exécutif a conclu que l’instauration d’un salaire minimum est efficace si elle est négociée dans le cadre de conventions collectives de travail, car elle tient ainsi compte de la réalité économique des secteurs concernés. /mvr


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus