Le canton de Berne en fait assez pour éviter les délocalisations

Le Conseil-exécutif a répondu à une motion du député PSA Pierre Sauvain demandant que le canton ...
Le canton de Berne en fait assez pour éviter les délocalisations

Le Conseil-exécutif a répondu à une motion du député PSA Pierre Sauvain demandant que le canton s’investisse davantage pour éviter les délocalisations. Le gouvernement estime que les outils actuels sont suffisants

Le Grand Conseil (photo : archives) Le Grand Conseil (photo : archives)

Le canton de Berne ne doit pas en faire davantage pour prévenir les délocalisations d’entreprises. C’est en substance la réponse donnée par le Conseil-exécutif à une motion déposée au mois de mars au Grand Conseil par Pierre Sauvain. Le député PSA souhaite que le canton achète et fasse une large promotion d’un logiciel qui permet de calculer les coûts cachés des délocalisations. Le gouvernement estime qu’il n’est pas nécessaire d’exploiter davantage cet outil.


Un outil connu et déjà utilisé 

Le Conseil-exécutif précise tout d’abord que le logiciel « Cost Differencial Frontier Calculator » développé par des professeurs de l’Université de Lausanne est disponible gratuitement sur internet. L’outil est connu du secteur Promotion économique du canton de Berne. Ce dernier s’en sert au cas par cas lors de ses échanges avec les entreprises. Le gouvernement reconnaît l’utilité de ce programme car les coûts exacts d’une délocalisation de production sont difficiles à chiffrer. Il donne l’exemple des problèmes de stockage, de transport ou encore de douanes qui peuvent survenir. Selon le Conseil-exécutif, le logiciel a toutefois aussi ses limites dans le cadre d’une application concrète à un cas particulier.

Le gouvernement bernois souligne, enfin, que les entrepreneurs utilisent déjà les réseaux d’entreprises pour évoquer la problématique et ainsi échanger des expériences. Il n’est donc, selon lui, pas nécessaire d’en faire plus dans le domaine. /alr


 

Actualités suivantes

Articles les plus lus