On pourra faire la fête les jours fériés

Les manifestations de grande ampleur pourront être autorisées les jours fériés officiels. Les ...
On pourra faire la fête les jours fériés

Les manifestations de grande ampleur pourront être autorisées les jours fériés officiels. Les communes auront le dernier mot

Grand Conseil Berne Grand Conseil Berne

Participer à des grandes manifestations à Pâques ou à la Pentecôte. Ce sera désormais possible dans le canton de Berne. Le Grand Conseil a approuvé la modification de la loi sur le repos pendant les jours fériés officiels mercredi après-midi. Le législatif bernois s’est prononcé à une large majorité par 128 voix, 18 contre et six abstentions.

 

Aux communes de décider

Cette modification de loi fait suite à une motion adoptée il y a deux ans, qui demandaient de donner plus d’autonomie aux communes en la matière. C’est chose faite. Les autorités locales seront à présent libres d’accorder ou non des autorisations pour l’organisation de manifestations de grande ampleur les jours de grande fête. Six jours sont concernés : Vendredi Saint, Pâques, l’Ascension, Pentecôte, le Jeune fédéral et Noël. Jusqu’à présent, toute manifestation perturbant le repos, comme des concerts ou des compétitions sportives, étaient interdites.

Lors des débats, deux partis se sont opposés à cette modification de loi. Le PEV ne souhaitait pas entrer en matière. Pour le parti évangélique, ce n’était pas trop demander de faire régner le calme six jours par année à peine. L’UDF s’est aussi montré très critique, estimant qu’il ne faut pas déranger les cultes et que les origines des jours de fête ne doivent pas être minées. Les autres partis se sont toutefois largement rangés derrière le projet du Conseil-exécutif. Tous ont souligné l’importance de s’adapter aux changements de la société. La majorité des députés a aussi affirmé qu’il était judicieux d’accorder l’autonomie aux communes, estimant qu’elles seront les mieux placées pour décider si un événement peut ou non avoir lieu.

Le conseiller d’Etat en charge de la police et des affaires militaires a par ailleurs indiqué qu’un guide serait réalisé à l’intention des communes. Philippe Müller a assuré cette modification ne signifierait pas que les localités autoriseront l’organisation de manifestations à tout-va. /mdu


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus