L’industrie repense son modèle de formation

Les deux associations Swissmem et Swissmechanic ont lancé le chantier de la réforme de la formation ...
L’industrie repense son modèle de formation

Les deux associations Swissmem et Swissmechanic ont lancé le chantier de la réforme de la formation professionnelle dans leur secteur. Le CEFF Industrie de St-Imier et Moutier participe au processus qui devrait prendre fin en 2023

Le CEFF Industrie à St-Imier dispose de deux imprimantes 3D. Ici un élément qui permet la modélisation 3D de l'élément à reproduire. Le CEFF Industrie à St-Imier dispose de deux imprimantes 3D. Ici un élément qui permet la modélisation 3D de l'élément à reproduire.

L’industrie suisse des machines est face à la réforme de son système de formation. Les deux associations de la branche Swissmem et Swissmechanic ont lancé le processus ce début d’année. Il doit permettre, dès août 2023, de débuter avec de nouvelles disciplines dans le cursus. Vendredi passé, Swissmem a organisé une journée d’information pour la partie romande sur ce sujet. Laurent Dubois, adjoint de direction du domaine Industrie du Centre de formation Berne francophone (CEFF) de St-Imier et Moutier était de la partie. Il explique comment les enseignants se préparent à ces changements, et évoque notamment l’impression en 3D :

Une imprimante 3D du CEFF Industrie de St-Imier. Une imprimante 3D du CEFF Industrie de St-Imier.

Plus de femmes dans le secteur

Autres objectifs importants de cette réforme de l’industrie des machines, ceux de doubler la proportion d’étudiantes d’ici 2027 et d’améliorer le passage d’une profession à l’autre dans le cadre d'une réorientation professionelle. Au CEFF Industrie, pour l’heure, les femmes ne représentent que 7% du total des étudiants, mais Laurent Dubois a bon espoir de trouver la parade :

Des métiers appelés à évoluer

Plusieurs métiers sont appelés à évoluer. La liste dressée par Swissmem comprend ceux de constructeur d’appareils industriels, d’automaticien, de monteur automaticien, de dessinateur, de dessinateur industriel, d’électronicien, de polymécanicien, de mécanicien de production et de praticien en mécanique.

À noter que la dernière grande réforme dans l’industrie MEM remonte à 2009. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus