Le gouvernement bernois pourra réorganiser ses Directions

Les députés ont accepté mercredi les principes de la réorganisation des Directions cantonales ...
Le gouvernement bernois pourra réorganiser ses Directions

Les députés ont accepté mercredi les principes de la réorganisation des Directions cantonales, l’unanimité a été atteinte même si certains se disent déçus 

Le Grand Conseil s'est prononcé en faveur d'une refonte des Directions cantonales. (Photo: archives) Le Grand Conseil s'est prononcé en faveur d'une refonte des Directions cantonales. (Photo: archives)

Le Grand Conseil a accepté mercredi la réforme des Directions cantonales qui lui était présentée. Le rapport prévoit le rééquilibrage du pouvoir politique par des transferts de compétences. Il a été plébiscité à l’unanimité par 148 voix. Mais au final, ce grand chantier attendu depuis 30 ans accouche d’une souris.


« Une réforme modeste »

Bien que tous les députés se soient montrés favorables à cette réforme, bon nombre d’entre eux se sont dits déçus de la portée des restructurations envisagées, surtout sur la gauche de l’échiquier politique. La subdivision de la Direction de la santé publique et de la prévoyance sociale est abandonnée. Seules les Directions de l’économie publique et de la Justice, des affaires communales et des affaires ecclésiastiques grossissent. Celle des travaux publics des transports et de l’énergie se voit de son côté déchargée. Le porte-parole du groupe des Verts parle « d’une légère déception » et « d’une réforme bien modeste ». Celui du groupe socialiste évoque quant à lui un « enthousiasme peu délirant ».


Discussions sur la signalétique

Des discussions qui ont aussi beaucoup portées sur les futurs noms des Directions. Six sur sept seront renommées, de quoi donner surtout du travail pour le changement de dénomination a lancé un député en forme de boutade. Au final, 300 collaborateurs sur 12'000 seront concernés par cette réorganisation. Elle entrera en vigueur dès le 1er janvier 2020 pour ce qui est du transfert des services administratifs et des cadres. Les changements de signalétique, de raccordements informatiques ou le déménagement des collaborateurs concernés n’a lieu qu’au 1er janvier 2021.


Plus de compétences pour le gouvernement

Les députés ont aussi plébiscité à l’unanimité la révision de loi nécessaire à la réorganisation des Directions cantonales. Elle permettra à l’avenir au Conseil-exécutif de réformer ses structures par décret sans passer par le Grand Conseil. /jrg


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus